Partagez | .
 

 Fic de Noël : Des mondes parallèles et des mondes informatiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Profil
Invité
MessageSujet: Fic de Noël : Des mondes parallèles et des mondes informatiques   Ven 12 Déc 2008 - 21:45
Fan-fic du concours de Noël




Noël approchait... Ah Noël, cette belle fête commerciale où le petit papa Noël débourse de son porte-monnaie à rallonge pour pourrir un peu plus les enfants gâtés de ce monde... Bref je m'égare. Je me présente : je m'appelle Tristan, j'ai 17 ans, et je suis un garçon presque comme les autres... Fan de Pokémon et de Digimon, même si ce n'est plus de mon âge.


Ce jour-là, c'est-à-dire précisément le 24 décembre, j'allais sur Internet comme à mon habitude. Sur Starcraft il y avait autant de boulets, sur les forums c'était toujours aussi actif, une journée comme les autres...

J'allais donc sur la chatbox de la communauté digimon. J'étais l'un des plus vieux du forum, et avais une fâcheuse tendance à ma faire "malmener" par un certain membre. Si d'ailleurs celui-ci venait à lire mon aventure, je tiens à lui dire que je ne l'ai pas cité et qu'il n'est donc pas obligé d'ameuter la SASEM pour me traduire en justice. Mais mes avis sur ce gars n'étant pas le sujet de mon histoire, j'occulterai donc ceci... Quelques membres étaient connectés :


"Code-Duke : Masaru !
-Bass-sama : Salut Kohan"

En effet mon pseudo sur le net était Kohan :

"Kohan : Sushi ! Vous allez bien ?
-Code-Duke : Ouais
-Bass-Sama : Mon bazooka guette...
-Kohan : Oui je vais la suite de ma fic Bass t'inquiète pas ! Mais il n'y a pas beaucoup de monde aujourd'hui...
-Bass-sama : Ils sont tous partis en vacances et Alex joue à Flyff...
-Kohan : Je vois..."

Quelqu'un que je connaissais pas venait de se connecter, un certain Thibault. D'un coup Bass et Code se déconnectèrent :

"Thibault : Bonjour Tristan."

Mon pseudo se modifia. Ce n'était plus Kohan mais Tristan ! Quel phénomène étrange...


"Thibault : Es-tu prêt à suivre ton destin ?
-Tristan : Mon... Destin ? C'est-à-dire ?
-Thibault : Tu as été choisi pour accomplir une tache dans le digimonde."

Devant l'étrangeté de la situation je pouffais de rire :


"Tristan : Joli canular ça ne prend pas !
-Thibault : Ce n'est pas un canular.
-Tristan : Et les preuves ?"

J'eus une preuve suffisante quand une sorte de digivice apparut entre mes mains :


"Thibault : Convaincu ?
-Tristan : Que dois-je faire ?
-Thibault : accomplir ton destin.
-Tristan : Mais c'est vague ça, "accomplir son destin".
-Thibault : Tu dois aider les digimons, bonne chance Tristan."

La réalité autour de moi semblait se modifier... J'étais aspiré par l'écran de l'ordinateur ! Je sentais que je traversais une sorte de dimension... C'était tellement étrange... Puis soudain, plus rien. Le noir était épais autour de moi. J'étais bloqué dans ce qui semblait être le portail pour le digimonde manifestement. Une forme menaçante apparut : Myotismon ! De peur je m'exclamais :


"Tristan : Ba... Bass c'est toi ?
-Myotismon : Qui ça Bass ? Je ne connais pas de Bass ! Mais désormais tu es mon prisonnier !"

Dans ma fanfic, les digisauveurs auraient trouvé une solution de secours mais là... Naviguant rapidement sur mon digivice, je découvris une fonction étrange : la fonction mystère... Son nom lui allait à ravir. Ne cherchant pas à comprendre je décidai de l'activer. Une chanson de lorie très bruyante retentit dans tout le vide. Myotismon se cabra sur lui-même en entendant cette torture phonique :


"Myotismon : arrête ça c'est trop horrible, c'est inhumain !
-Lorie : La positive attitude !"

Myotismon disparut. et mon transfert continua. J'atterris lourdement dans une ville que je connaissais fort bien : la ville de l'île virtuelle ! Ou du moins la parfaite image que je m'en faisais... Mais tout semblait étonamment grand et puis...


"Tristan : AAAAAAAAH !!!!!"

Mes mains ! Elles étaient devenues jaunes et palmées ! Ainsi que mes pieds ! Je me regardai dans une flaque d'eau : j'étais devenu un Duckymon ! C'était fascinant et effrayant à la fois... Un Patamon vint me voir d'un air contrarié :


"Patamon : Hé mais ça va pas de crier comme ça ?!
-Tristan : Heu...
-Patamon : Mais qui es-tu ? Je ne t'ai jamais vu dans le coin...
-Tristan : Je m'appelle Tristan.
-Patamon : Tristan...mon ?
-Tristan : Non non, Tristan. Je suis un humain."

On se serait cru dans Pokémon donjon mystère mais avec des digimons et sans donjons, mais le mystère qui persistait.

"Patamon : Un numain ?
-Tristan : Oui voilà !
-Patamon : Mais... C'est quoi un numain ?"

Je lui expliquais ma situation de A à Z.


"Patamon : Ah d'accord ! Bah ici on fête Noël mais je trouve pas de cadeau pour Papa Angemon...
-Tristan : Tu n'as pas d'idée ?
-Patamon : Non...
-Tristan : Tu me fais visiter ?"

Patamon sourit. Visiter ça il savait faire ! La ville était aux couleurs de Noël avec des digimons un peu partout... Mais une chose clochait : Que faisaient donc des Darktoyagumons ici ?


"Patamon : Les Darktoyagumons ? Je ne sais pas, ils viennent toujours ici au moment de Noël."

Patamon m'invita donc après une petite visite de la ville à manger au restaurant Digitamamon. Il était encore mieux que dans mon imagination !

"Patamon : Tu sais ce que tu dois faire ici Tristanmon ?
-Tristan : Heu... Non et puis je m'appelle Tristan pas Tristanmon !Tout ce que je sais, c'est que je dois vous aider, mais comment ? Mystère... Je voudrais rentrer chez moi...
-Patamon : Si tu veux il y a un oracle tout en haut de la montagne centenaire...
-Tristan : En HAUT DE LA MONTAGNE CENTENAIRE ?! Mais c'est gigantesque !
-Patamon : Bah tu fais comme tu veux... Tu m'aides à chercher un cadeau ?"

Pendant une heure nous tournâmes en rond. Il fallait dire que Angemon était un digimon qui n'aimait pas vraiment les possessions physiques alors les cadeaux... Nous n'avions rien trouvé. Il ne restait donc qu'une seule chose à faire : aller en haut de la montagne centenaire ! Sur le chemin Patamon m'expliqua la situation politique du pays :


"Patamon : En ce moment un Kaiser venu d'un autre pays a conclu un accord avec notre président, il est en possession de la montagne centenaire, qui est très bien gardée.
-Tristan : Il ne s'appelerait pas Edo ce kaiser par hasard ?
-Patamon : Bah non...
-Tristan : J'aurai essayé...
-Patamon : Elle s'appelle Hana.
-Tristan : ELLE ?!
-Patamon : Oui elle.
-Tristan : C'est une Kaiseuse donc non ?
-Patamon : Non, UN Kaiser. C'est pareil au féminin.
-Tristan : C'est de plus en plus bizarre..."

D'abord j'avais rencontré un Myotismon mais j'allais en plus rencontrer un Kaiser qui était non seulement une fille, mais qui avait le même nom que le personnage de ma petite soeur ! Mais qu'était donc ce monde, un mélange entre mes fanfics et le rp ?


Nous arrivâmes donc au pied de la montagne centenaire. Elle aussi était encore plus haute que dans mon imagination ! Et nous allions devoir grimper tout en haut ! J'en frémissais d'avance... Surtout que le chemin qui permettait d'aller moins difficilement en haut était gardé par des Bakemon. Ils nous yeutèrent d'un air Bakemonien, puisque le nom seul suffit à les décrire :


"Bakemon : C'est pour quoi ?
-Tristan : On voudrait avoir une audience avec le Kaiser Hana."

C'était radical comme excuse mais bon, connaisssant les Bakemon il fallait les prendre dans le bon sens du poil, même si poil il n'y avait pas. Patamon à côté essayait de paraitre le plus décontracté possible, mais il était clair qu'il était mort de trouille :


"Bakemon : Pour quelle raison ? Le Kaiser est occupée.
-Tristan : J'ai un cadeau à lui offrir en fait..."

Je tendis mon digivice en direction des Bakemon en le préparant sur la touche "Fonction mystère". Qui sait, peut-être que ça allait fonctionner une deuxième fois.


"Tristan : C'est ce cadeau là. Une montre à la pointe de la technologie.
-Bakemon : Donnez-le nous, on le lui donnera."

Zut ils étaient moins bêtes que je me pensais... J'activai donc la fonction mystère. Cette-fois ci, ce n'était pas une chanson de Lorie mais une sorte de carte du digimonde qui apparut. Réfléchissant à toute allure je dis :


"Tristan : Voyez-vous cette carte insérée dans la montre est ultra-secrète et le Kaiser n'appréciait pas qu'elle soit abîmée. Je dirai même plus, son courroux serait terrible à voir !"

Ma manipulation semblait avoir bien marché.

"Bakemon : Passez..."

Je fis un petit clin d'oeil à Patamon et nous empruntâmes le fameux petit chemin.

"Patamon : Mais où tu vas trouver toutes ces idées ?
-Tristan : Je suis doué en improvisation quand je veux, et puis un Bakemon c'est tellement bête..."

La montagne était étrangement décorée comme si... Comme si le Kaiser fêtait Noël ! Il était 20 heures à vrai dire, et dans 4 heures le grand évènement de Noël se passerait... Mais apparemment les Bakemon seuls ne suffisaient pas, un autre gugus vint nous voir : un certain Wafmon :


"Wafmon : Yo des intrus !"

Il sautillait partout et c'était affligeant à voir. Cherchant dans mon esprit d'où venait ce digimon-là, je me souvenais que c'était celui d'Alex, et qu'il servait fidèlement le Kaiser Edo, sauf qu'ici ce serait plutôt le Kaiser Hana...

"Tristan : On vient apporter...
-Wafmon : Cette montre au digimon Kaiser oui j'ai vu ! "

Il mima très fidèlement les Bakemon :


"Wafmon : Il ne faudrait pas énerver le kaiser !"

Il était ridicule mais au moins, il mimait bien les Bakemon, c'était un début...


"Wafmon : Je ne vous laisserai pas passer !"

Me souvenant de ce que détestait au plus au point Alex, je dictai à Patamon de faire comme moi. Nous tendîmes nos bras en l'air et commençâmes à danser le Caramelldansen. La fonction mystère trouva le moment bien approprié pour metre la chanson. Wafmon sautait encore plus et était écoeuré :

"Wafmon : Arrêtez ça !!!
-Tristan : Laisse-nous passer !"

Wafmon courut vers le haut de la montagne en fuyant lâchement. Un peu effaré et surtout surmené par les évènements qui s'enchainaient, je continuai mon ascension avec Patamon :

"Patamon : Dis Tristanmon...
-Tristan : Oui ?
-Patamon : Tu n'as pas peur ?"

A vrai dire, j'étais mort de trouille :


"Tristan : Oui j'ai peur... Surtout que si la Kaiser hana est comme je le pense, on est mal barrés..."

Un Airdramon fonça droit sur nous. Il était gigantesque par rapport à nos petites tailles ! Un détail était bizarre sur ce digimon... Pourquoi diable portait-il un bonnet de Noël ? Nous n'eûmes pas le temps de méditer sur ce fait étrange qu'un filet se jeta sur nous et que Airdramon nous emmena haut, très haut, trop haut, beaucoup trop haut... Le vide semblait nous appeler, on était à une hauteur inimaginable ! Airdramon fonça dans le bâtiment situé en haut de la montagne centenaire, à travers une porte spéciale pour digimons volants. Le dispositif dans la salle où il venait d'entrer était ingénieux : Il lui suffisait de lacher le filet sur l'une des trappes et ce filet allait directement à l'endroit désiré, en l'occurrence pour nous "Salle du Kaiser"
. Elle était joliment décorée par un tas de fioritures de Noël et des Darktoyagumons s'afferraient un peu partout. Sur le trône central, le Kaiser (ou plutôt la Kaiser même si cela ne se disait pas) nous lorgnait d'un air méprisant :



Rien qu'à la voir on devinait qu'elle tenait très bien son rôle. Elle était mégalomane, méchante, cruelle, et surtout despote. De sa voix hautaine elle s'exclama :


"Hana : Qui êtes-vous pour oser défier mes forces ?!
-Tristan : Je suis moi."

Pas envie de révéler mon identité à une fille pareille... Mais elle ne le prenait pas de ce ton là :


"Hana : Je sais qui vous êtes, vous êtes les digimons soit-disant élus pour m'arrêter !
-Tristan : Probablement mais qu'est-ce qui fait vous dire ça ?
-Hana : J'ai mes sources... Comme Myotismon par exemple. Je vais gâcher le Noël de tous les digimons de ce monde et tous leurs cadeaux me reviendront à moi, HANA ! Mouahahahahah !"

Elle était complètement folle ! Machiavélique aussi...

"Tristan : Hum certes..."

Je comprenais soudain ce que je faisais ici : il fallait que je l'arrête ! Mais comment ? Noël était dans 3 heures et j'étais dans une situation pour le moins épineuse... Elle nous jeta dans une cellule de prison qui se trouvait quelques étages plus bas :

"Hana : Ici vous ne me gênerez pas mais vous pourrez contempler ma victoire !"

En effet, cette cellule disposait d'une fenêtre à barreaux qui donnait sur la ville virtuelle. 10 minutes après, nous vîmes une nuée de Darktoyagumon surgir de partout et envahir la ville virtuelle :

"Patamon : Mais c'est horrible !
-Tristan : Oui je suis d'accord... Mais comment va-t-on sortir ?"

Patamon avait bien une idée, mais il n'était pas sur du résultat :

"Patamon : Utilise ta fonction mystère !"

J'hésitais... A chaque fois que je l'avais utilisée, elle nous avait sauvé mais avec des effets pour le moins surprenant. Mais bon, le moment n'étant pas à la discussion, je l'utilisai. Un micro et une sorte de poste de télévision apparut : un jeu de Singstar. De mieux en mieux...

"Patamon : Ouah c'est quoi ça Tristanmon ?
-Tristan : Ca c'est un micro de Singstar..."

La chanson commença. De ma voix horrible, je tentai de la chanter. Tous les barreaux de la fenêtre se cassèrent.

"Patamon : Impressionnant !
-Tristan : Oui mais on ne peut toujours pas sortir...
-PAtamon : Laisse moi faire !"

J'avais oublié que Patamon était un digimon volant... Mais que comptait-il faire ?

"Patamon : Je vais chercher les clés et je reviens !
-Tristan : Mais... Patamon...
-Patamon : Pas de mais on n'a pas le temps !"

Il s'envola. Rongé par l'angoisse, je dus l'attendre... Il fit un petit tour d'horizon et vit qu'au sommet du bâtiment, une lumière respendissante brillait. Ne sachant pas trop où aller, il alla voir cette lumière. Il n'y avait personne. Cela ressemblait très fortement au fameux oracle dont il avait entendu parler. En se posant sur la plate-forme correspondante, un Seraphimon apparut :


Dernière édition par Kohan le Mer 9 Nov 2011 - 22:32, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Profil
Invité
MessageSujet: Re: Fic de Noël : Des mondes parallèles et des mondes informatiques   Mer 21 Jan 2009 - 21:57
"Seraphimon : Patamon.
-Patamon : Ouah !
-Seraphimon : Je sais que tu dois êtres impressionné mais le temps n'est pas à la discussion. Le Kaiser Hana nous empêche d'exercer notre art. Avec Tristan vous allez devoir arrêter les Darktoyagumon, tiens."

Il donna une clé à Patamon. Mais cette clé était étrange... Elle semblait beaucoup trop petite !

"Seraphimon : C'est une clé universelle, elle ouvre toutes les portes. Avec Tristan, vous aurez besoin du pouvoir des digivolutions pour vaincre.
-Patamon : Mais... Comment fait-on ?
-Seraphimon : Vous le découvrirez par vous même, le temps presse."

Il disparut. Patamon s'envola jusqu'à la prison et m'expliqua tout.

"Tristan : Une clé universelle ? Pratique !"

Patamon ouvrit donc la porte. Mais nous ne connaissions absolument pas le QG ennemi, et prîmes un peu de temps pour sortir. Surtout que des gardes veillaient, et que nous dûmes faire des détours variés. Il ne restait qu'une heure et demie avant l'évènement.

"Patamon : On n'y arrivera jamais !
-Tristan : Oui je dois admettre que c'est loin... Comment on va faire..."

Nous marchâmes en sens inverse... Que c'était long. Nous avions gâché une demi-heure pour revenir. Une heure avant l'évènement de Noël. Dans la ville, c'était la pagaille. Il n'y avait personne dans les rues mis à part des Darktoyagumon qui déambulaient dans tous les sens. C'était le bazar ici. Où devions-nous aller ? Une voix nous expliqua la réponse d'une façon très claire. De tous les hauts-parleurs de la vie, et sur tous les écrans le visage de la kaiser apparut :

"Hana : Ici Kaiser Hana. Digimons, Si vous voulez vivre amenez tous vos cadeaux au bâtiment administratif avant minuit. Ceux qui ne l'auront pas fait seront sur la liste noire de moi-même, et subirront mon courroux."

Elle avait dit cela sous un ton sec et hautain. Mon dieu... Dire qu'elle avait le même nom que le personnage de ma soeur... Mais...

"Tristan : J'ai trouvé sa faiblesse !
-Patamon : Quoi que où comment quand ?
-Tristan : Je sais enfin comment on va vaincre hana !"

C'était tellement évident que je n'y avais même pas pensé : ce que détestait par dessus tout ma soeur c'était les araignées ! Si on arrivait à attirer des Parasimon, elle serait désarmée ! Enfin bon... C'était plus facile à dire qu'à faire :

"Tristan : Tu sais où on peut trouver des Parasimon ?
-Patamon : Des PARASIMON ?!
-Tristan : Oui, des Parasimon.
-Patamon : Tu leur veux quoi ?
-Tristan : Je suis quasiment sur que la kaiseuse hana les a en horreur !
-Patamon : Bah on peut en trouver dans les égouts mais...
-Tristan : Allons-y alors !"

Je me dirigeais vers la plaque d'égout :

"Patamon : Tristan écoute-moi bon sang ! Les Parasimon se fichent de nos histoires et ne voudront pas t'aider !
-Tristan : Ca ne coute rien d 'essayer !"

Sur ce point là j'étais vraiment pareil que Kohan : quand j'avais une idée impossible de m'en défaire. Nous naviguâmers donc dans les égouts... Il ne restait que 50 minutes... Si peu de temps pour convaincre les Parasimon de nous aider, aller voir Hana et contrecarrer son plan. Et puis je n'avais même pas réfléchi à ce que je ferai dès que Hana serait désarmée... Cette histoire s'annonçait mal pour nous. L'odeur des égouts était désespérante et nos pas répugnants... Que c'était sale ici ! Puis vint à nous un des plus moches digimons que le digimonde ait jamais connu : un Numemon :

"Numemon : Oh des visiteurs !
-Patamon : Nous cherchons des Parasimon !"

Numemon se pétrifia et s'en alla à toute allure en disant "Heu j'ai un rencard !". Patamon et moi-même nous échangeâmes un long regard perplexe puis continuâmes. Puis je sentis petit à petit que le monde autour de moi disparaissait petit à petit... Un flash-back hallucinatoire ? Je ne le savais pas. Puis quelqu'un apparut au loin : moi-même. C'était étrange, puisque ce moi était humain. Il me regardait et je le regardais aussi :

"Tristan en face : Tu es donc moi...
-Tristan : Heu oui.
-Tristan en face : Que comptes-tu faire contre la kaiseuse ? Tu crois que ton plan va marcher ou plutôt mon plan va marcher ?
-Tristan : Je l'espère... Mais pourquoi on a cette conversation ? Où suis-je ?
-Tristan en face : Je suis ta conscience, ta raison, tu sais celle qui "te dicte ce qui est bon ou bien de faire" comme le dirait ton prof de philo.
-Tristan : Tu fais mal ton boulot si je peux me permettre..."

Elle dit une réplique sous un ton presque énervé et un peu humoristique, comme je savais si bien le faire :

"Tristan en face : Ouais bon bah ça va !
-Tristan : D'abord je me transforme en digimon et maintenant je parle avec ma conscience c'est de mieux en mieux...
-Tristan en face : T'inquiète pas l'asile c'est pas pour tout de suite mon ptit gars !
-Tristan : Bon comment je sors d'ici ?
-Tristan en face : Je sais même pas comment tu es venu ici c'est pour dire..."

Au loin apparut un Parasimon gigantesque et effrayant. Ma conscience se cacha derrière moi, enfin même si sa taille était beaucoup plus grande...

"Tristan : Dis t'es pas censé être courageux ?
-Tristan en face : Je le suis autant que toi gros malin puisque je suis toi !
-Tristan : Tu me suggères quelque chose pour m'en sortir ?
-Tristan en face : En temps normal je t'aurai suggéré la fuite mais là..."

Je me reconnaissais bien là : éviter tout conflit le plus possible :

"Tristan en face : C'est dommage que tu ne puisse pas digivoluer !
-Tristan : Je sais mais bon c'est pas comme dans mes fanfics avec un claquement de doigt !"

Je réfléchissais intensément... pendant ce temps-là, Patamon air-shottait des Parasimon qui fusaient de partout. Un d'eux avait pris possession de mon corps et je commençais inconsciemment à frapper Patamon en m'écriant des phrases incongrues comme "L'espoir fait vivre !" ou "Un sacheur chassant sacher doit savoir sacher chans chon sien !" :

"Patamon : Tristan arrête !
-Tristan : Trop de travail rend Tristan fou !
-Patamon : Ah mais au secours !!!"

Dans ma réalité étrange le Parasimon m'avait attrapé, je tentais donc le tout pour le tout :

"Tristan : Parasimon écoute-moi ! Je ne suis pas là pour vous faire de mal !"

Si ma conscience n'était pas pétrifiée à ce moment-là elle m'aurait dit "C'est facile à dire quand on est ligoté et sur le point de mourir !". Bon sang étais-je donc si peureux que cela ?

"Tristan : CONSCIENCE BOUGE-TOI BON SANG !"

J'entamais un de mes raisonnements qui faisaient en général que j'avais une dose de courage : si je n'agissais pas j'allais mourir, et ma conscience avec. Celle-ci fonça donc contre le parasimon et d'un coup bien placé le frappa. Celui-ci recula :

"Parasimon : Jamais on ne m'avait frappé comme cela !"

Il décida donc de nous laisser quelques minutespour nous justifier :

"Tristan : Je suis un humain et suis venu ici pour sauver le noël des digimons et j'ai besoin de vous !
-Tristan en face : Ouais tout à fait !
-Tristan : L'autre c'est ma conscience... Bref aidez-nous sinon la kaiser Hana prendra possession du digimonde entier en plus de gâcher un Noël !"

Ce n'était pas convainquant pour le Parasimon :

"Parasimon : Pas de preuves !
-Tristan : Si j'en ai une ! La clé universelle de Patamon !"

Le Parasimon recula un peu. Il fallait croire que cette fameuse clé universelle lui était familière :

"Parasimon : Tu mens !
-Tristan : NON ! C'est la vérité ! Un Seraphimon a donné à mon ami une clé universelle pour nous aider et nous n'avons absolument pas le temps de parler il faut agir et vite !
-Parasimon : Mes confrères me disent que c'est vrai... désolé toutes mes excuses, nous allons t'aider.
-Tristan en face : Ouais t'es trop fort ! Je suis fier d'être ta conscience !
-Tristan : Ouais enfin bon fais gaffe à tes chevilles quand même...
-Parasimon : Mais..."

Mais ?

"Parasimon : Après cela nous redeviendrons des ennemis pour vous et retournerons dans nos égouts, est-ce bien clair ?
-Tristan : Très clair !
-Parasimon : Je vais t'enlever cette illusion."

Le décor disparaissait autour de moi :

"Tristan en face : Allez bonne chance Tristan et n'oublie pas que je suis toujours en toi donc me déçois pas !"

A nouveau les égouts... Patamon ne comprenait plus rien :

"Patamon : Pitié Tristan arrête de me frapper !
-Tristan : Heu... de quoi tu parles ?
-Patamon : Tu es enfin revenu à toi ?
-Tristan : Oui enfin c'est compliqué mais on n'a pas le temps les Parasimon vont nous aider allez direction bâtiment !"

Quand nous fûmes arrivés à l'entrée, il ne restait que 20 minutes... trop peu de temps pour faire trop de choses ! Ah si tellement le temps s'inventait...

"Patamon : Tu suggères quelle tactique Tristan ?"

Une seule tactique s'imposait :

"Tristan : On fonce dans le tas !!!!"

Cela plaisait aux Parasimon. Des dizaines et des dizaines d'entre-eux inondèrent le bâtiment et les pauvres darktoyagumon ne pouvaient pas faire grand chose. Avec Patamon nous fonçames vers La kaiseuse qui se trouvait à l'étage. Elle était à la fois apeurée et furieuse :

"Hana : Que croyez-vous faire ?!
-Tristan : Oh une broutille sauver Noël pardi !"

Hana rigola tout haut :

"Hana : En un quart d'heure ? Vous vous méprenez !"

Elle disparut comme par magie ! Nous nous étions fait avoir ! Un visage familier apparut sur mon digivice : Pelchamas... de mieux en mieux...

"Pelchamas : Elle est sur le toit vous devez l'arrêtez !
-Tristan : Heu si je peux me permettre vous n'êtes pas du mauvais côté et puis vous sortez d'où ?!
-Pelchamas : Pas le temps pour ça et je ne sais même pas ce que tu racontes !"

Son visage disparut. Cette aventure tournait vraiment au grand n'importe quoi mais qu'importe.... Nous accourûmes vers le toit. 5 minutes avant l'évènement. hana, qui avait prévu le coup, nous enferma dans des chaises avec des sangles, et aucun Parasimon ne pouvait plus monter. Un sourire sadique l'anima :

"Hana : Vous m'avez donné beaucoup de fil à retordre je dois avouer !"

Sur son sceptre apparut une lumière qui monta au ciel :

"Hana : Celui qui détient le pouvoir de ce spectre et qui détient au moins la moitié des cadeaux de Noel et qui de plus est sur ce toit peut détruire Noël à tout jamais pour tous excepté lui ! Désormais Noël sera mien et ce, pour toujours !!!! Mouahahah !!!!"

Le fameux rire sardonique... Comment faire mais comment faire ?! je ne pouvais pas atteindre mon digivce puisque j'étais attaché. Patamon pleurait sur son siège :


"Patamon : C'est pas juste t'es trop méchante ouin !
-Hana : SILENCE !"

Elle le frappa d'un coup de sceptre bien placé :

"Hana : Vous n'êtes pas en position de dire quoique ce soit alors taisez-vous et contemplez ma toute puissance !"

1 minute... Hana récita une sorte de prière :

"Hana : Sceptre magique qui possède le pouvoir magnifique ! Je t'invoque moi Hana reine des digimons ici-bas ! Accorde-moi ton pouvoir de ta puissance majestueuse et que Noël je sois à jamais la porteuse !"

30 secondes ! Une puissance s'éveillait en moi c'était étrange... MOn désir de vaincre hana était plus fort que tout mais cela semblait tellement désespéré. Je n'avais aps l'habitude de faire cela mais je poussais un grand cri de désespoir :

"Tristan : NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON !!!!!!"

Je m'illuminais d'une lumière qui était familière à mes personnages mais pas à moi : je digivoluais ! Il restait 15 secondes !

"Tristan : Tristan digivolve-toi en... Vautormon !"

Les sangles se détachèrent ! Il ne restait que 5 secondes !

"Patamon : Vite Tristan !"

4

Je fonçais vers hana

3,2

Et fis tomber son sceptre par terre.

1

Et je ramassais in extremis. Minuit !
Un pouvoir entrait en moi et un Monzaemon géant avec un bonnet rouge me demanda :

"Monzaemon : Confirmez-vous votre demande maitre ?
-Hana : Non !
-Tristan : Non je ne vonfirme pas cette demande et veux que tous les digimons profitent de Noel ! Telle est ma décision !"

C'était fini, enfin fini ! Hana tomba par terre, désespérée. Elle avait perdu et s'échappa rapidement. Les Parasimon revinrent dans leurs égouts et je détachais Patamon une fois revenu sous ma forme Duckymon :

"Patamon : Tristan c'était magnifique !"

Un Angemon apparut :

"Patamon : Papa !
-Angemon : Comme ça vous avez sauvé Noël ? Je suis très fier de toi Patamon."

Patamon s'aperçut qu'il avait complètement oublié le cadeau de Noël ! Il décida donc d'offrir la clé universelle :

"Patamon : Tiens elle te revient !
-Angemon : Merci mon fils."

Mes pieds commençaient à disparaitre...

"Tristan : Je crois qu'il est temps pour moi de partir...
-Patamon : Non Tristan pars pas je t'en supplie !
-Tristan : Si, il le faut Patamon. Ce n'est pas mon monde ici.
-Patamon : Non Tristan !
-Tristan : j'espère vraiment qu'on se reverra..."

Je disparus totalement. Patamon pleura à chaudes larmes :

"Patamon : TRIIIIIISTAAAAAAAN !!!!!"

J'étais vraiment triste de quitter Patamon... Mais bon c'était la vie. Comme c'était bizarre, notre aventure avait ressemblé à celle de Pokémon Donjon mystère enfin bon... Dans le digimonde, Angemon dt à patamon :

"Patamon : Les vrais amis se revoient toujours un jour..."

Je me réveillais dans mon lit. Tout cela n'avait été qu'un rêve ? Vu mes larmes, c'était vraiment un rêve réel ! Un papier était posé sur ma table :

"Les vrais amis se revoient toujours. Joyeux Noël Tristan.

Seraphimon"

Un digivice identique à celui que j'avais dans le digimonde était à côté... Mais il ne fonctionnait pas... Je profitais donc de mon Noël avec ma famille, avec une petite pensée pour Patamon :

*Tristan : Nous nous reverrons Patamon je te le promets...*

[hf : Fin ! la suite au prochain épisode si vous avez bien aimé xD.]
Revenir en haut Aller en bas
 

Fic de Noël : Des mondes parallèles et des mondes informatiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le livre sacré des mondes parallèles
» Mondes Parallèles . Nos doubles vivraient sur d' autres dimensions
» Les mondes engloutis
» La création des mondes
» box des 5 mondes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communauté Digimon :: HORS RPG :: Fun & Fans Frontier :: Fan-fics :: Fics Digimon-