Partagez | .
 

 Redistribution de la répartition(Fic HP)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Omegamon
avatarProfil Gémeaux
Cheval
Nombre de messages : 21
Age : 27
Date d'inscription : 26/08/2008
Rank Baby I
Rank Baby I
MessageSujet: Redistribution de la répartition(Fic HP)   Ven 17 Oct 2008 - 20:00
Chapitre 1 : Chapitre 1 : La porte de la grande salle
Les phrases entre *…* sont les pensés du personnage en POV.

Chapitre 1 : La porte de la grande salle.

------------------------

POV Harry Potter. Élève de Serpentard.

------------------------------

Harry Potter élève de septième année à Serpentard, passa la porte de la grande salle pour prendre son petit déjeuner. Harry marcha entre les deux tables de Serpentard et de Serdaigle, il remarqua avec ravissement qu’il était soigneusement observé. Avec un petit sourire satisfait, il s’assit à coté de deux de ces deux meilleurs amis Hermione Granger et Ron Weasley.

- Je ne suis pas mécontent d’être de retour à Poudlard, dit Ron. Même si le château être de plus en plus envahi par des pécores disciplinés.

- Pourquoi tu dis ça ?demanda Hermione. T’es parents sont sympas, ils ne sont jamais chez eux.

- Ben justement, dit Ron. Et comme tous les frangins se sont tirés du manoir familial. Je me suis retrouvé coincé avec Mademoiselle Humiliation Ambulante.

Harry ricana.

* Je ne regrette pas d’être fils unique.* pensa Harry.

- Pauvre vieux, dit Harry. Déjà que ta sœur est l’une des pires Gryffondore supporter.

- En plus, dit Hermione. Elle traîne beaucoup avec Malefoy, tu devrais faire gaffe, ta mère mourrait si elle savait que Ginny traîne plus avec des mecs qu’avec des filles.

- Ça veut rien dire, dit Ron. Regarde, toi ! Tu traîne tout le temps avec moi et Harry, pourtant aucun de nous deux n’a jamais réussi à te sauter.

- Tu pourrais être un brin plus respectueux et utiliser des termes plus correct à mon égard ! Répliqua pompeusement Hermione.

- Pourquoi faire ?demanda Ron en s’étirant avec un large sourire. Si je te parle mieux, y’aurais moyen ?

- Tu peux pas pendant trente secondes éviter de parler de sexe Ron ?demanda Hermione agacée.

*Non.*

- Non, répondit Ron.

- Ça me fait penser, s’écria Harry. Pourquoi Lavande Brown te hurlait dessus hier soir ?

- Parce que je ne lui ai pas écris pendant les vacances, répondit simplement Ron.

- Et pourquoi tu ne lui à pas écrit ?demanda Hermione en essayant de donner peu d’importance à la question.

* Quelle actrice, elle tuerai la moitié de Poudlard, pour avoir des nouvelles de la relation chaotique de Ron et de Lavande.*

- Parce que je n’en avais pas envie, répondit Ron. Je n’aime pas écrire et puis ça servait à rien puisqu’on n’était pas à Poudlard.

* Et dire que mes ex Cho Chang, Parvati Patil, Romilda Vane et les autres m’ont traité de pire salaud de Poudlard. C’est pas vrai… on est deux ex æquo !*

- À moi tu m’écris pendant les vacances, fit remarquer Hermione étonnée.

- Oui mais toi tu piques ta crise si on ne te donne pas de nouvelle plus de trois jours d’affilé, dit Ron.

* Et Lavande hier soir quand elle à détruit ton lit et déchiré tes livres, elle faisait quoi ?le ménage ?*

- Mouais, dit Hermione en regardant la salle autour d’elle en quête d’un élève à réprimander.

* Aller embrassez-vous, on a comprit que vous êtes fou l’un de l’autre.*

- On dirait que ta sœur réconforte Malefoy, dit Hermione en plissant les yeux.

- Oui, dit Ron enjoué en relevant la tête. Un groupe de Gryffondor en approche. À qui l’honneur de les vanner ?

- Après les vacances terribles que tu as du passer avec ton horripilante sœur, dit Harry. Je pense que tu peux avoir cet honneur.

- Nan, coupa Hermione avec un sourire sadique. Je prends.

- T’es gonflée, fit remarquer Harry.

- Honneur aux filles, justifia Hermione.

- Je ne suis pas très sûr que tu sois bien une fille, dit Ron. Tu devrais me laisser vérifier….

- M’approches pas à moins de deux mètres Weasley, sinon je te mords, dit Hermione d’une voix menaçante.

- Mais je n’attends que ça, dévoila Ron avec un sourire vicieux.

À ce moment là, le groupe de Gryffondor en approche, atteint le niveau des Serpentards.

* Allez Hermione, montre nous toute l’étendue de ton sadisme.*

- Ben alors Malefoy !appela Hermione d’une voix faussement compatissante et suffisamment forte pour être entendu d’une bonne partis des élèves.

- T’as du chagrin ?continua Hermione. Tu fais une tête encore plus malheureuse que d’habitude. Quelqu’un aurait-il finit pas t’expliquer que les enfants ne naissent pas dans les choux ?

- La ferme Granger !s’écria Ginny Weasley.

- Sympas ton garde du corps, Malefoy, dit Hermione. Elle sait dire mieux que trois mots la Weasley ?

- Ignore là, recommanda Malefoy à Ginny Weasley.

Le groupe de Gryffondor s’éloigna. S’était sans compter sur Hermione qui s’intéressa à présent à Crabbe et Goyle.

- Voilà Simplet et Atchoum, remarqua Hermione. Il manque Prof, le cerveau de votre bande ! Elle est où ? Pansy ?

Derrière Crabbe et Goyle la tête furieuse de Pansy Parkinson apparue.

- La voilà, dit Hermione ravie.

Hermione se tourna à nouveau vers Malefoy.

- C’est bon Blanche-Neige, dit-elle. Ils sont tous là tes protégés. Maintenant embarque les tous parce que ça commence à sentir le fauve.

- Faut pas rester là, dit Malefoy en lançant en regard furieux aux Serpentards hilares.

- Et surtout, n’oublie pas Grincheux, recommanda Hermione en désignant Ginny Weasley.

Pansy Parkinson attrapa le bras de Ginny Weasley avant qu’elle ne se rue sur Hermione. Ce qui fit encore plus rire les Serpentards.
Puis les Gryffondors s’éloignèrent.

- Quelle artiste, dit Neville à Hermione. Ça me donne envie de m’amuser avec ma Serdaigle de service.

- Tu baisses Hermione, remarqua Harry.

- Oui, admit Hermione. Je suis capable de faire cent fois mieux, mais s’ils ne répondent pas, c’est moins facile.

Harry regarda encore une fois les Gryffondors au moment où Ginny Weasley passait la porte.

* Peste.* pensa Harry.

-------------------------

POV de Ginny Weasley. Élève de Gryffondor.

--------------------------

* Crétins *pensa Ginny.

Légèrement inquiète, Ginny regarda ses amis. Pansy pouvait être très affectée par les remarques des Serpentards. Drago lui n’y prêterait aucune attention, mais ce qui inquiétait Ginny c’était l’état du cœur de Drago. Son ami était amoureux, mais la fille en question était incapable de s’en rendre compte. Pourtant elle avait de la chance, Drago était l’un des garçons les plus courtisé de la gent féminine à Poudlard, avec les deux serpents, Potter et le frère de Ginny.

Ginny étant en sixième année, elle quitta ses amis pour rejoindre le cours de créatures magiques. Elle détestait ce cours, le professeur était incompétent, très désagréable et il s’entendait à merveille avec les Serpentards.



Deux heures plus tard le cours était terminé et la moitié des élèves étaient blessés. Étrangement les élèves de Serpentards n’avaient aucune égratignure. Ginny partie la dernière, Rubeus Hagrid l’enseignant lui ayant demander de tout nettoyer. Sa tache accomplie, elle se dirigea vers la grande porte ou elle se heurta à Potter.

- Hey Weasley, regarde ou tu vas, lança Potter.

- C’est valable pour toi aussi, fit remarquer Ginny agacée.

- Je sais que tu meures d’envie de mon corps, dit Potter. Mais essayes d’avoir de la dignité.

* Quel porc.*

- Dégages Potter, lança Ginny.

Potter bloqua le passage.

- Quel honte tu représentes pour ta famille Weasley, dit Potter.

* Je suis au courant, ils me détestent tous.*

- T’es bouché Potter ?dégage !

- La lionne va mordre ?demanda Potter hilare.

- Avant que tu ne craches ton venin de serpent !

Potter s’arrêta de rire, mais garda son sourire.

- C’est pour ça que tu es si amusante, dit Potter. Tu as plus de repartie que les autres.

Ginny bouscula Potter et monta les escaliers, furieuse.

- C’est la seule excuse que tu as trouvé pour me toucher ?s’écria Potter amusé.



Ginny était arrivée en retard à son cours de Métamorphose, Potter et le professeur Hagrid l’ayant mise en retard, elle avait fait perdre des points à ça maison. C’est donc furieuse que Ginny vint déjeuner dans la grande salle. Elle devait faire vite, la moitié des élèves avaient déjà finit de manger.

Près de la porte de la grande Salle, elle croisa l’une de ses amis de Serdaigle, Susan Bones aux prises avec un Serpentard, Neville Londubat. Les deux élèves se disputaient comme cela arrivait souvent, Londubat adorait taquiner Susan. Ginny entra dans la grande salle, lorsque Susan et Londubat en sortaient.

------------------------

POV de Susan Bones. Élève de Serdaigle.

---------------------------

- Tu ne pourrais pas me foutre la paix, s’exclama Susan à l’attention de Londubat.

- Attends, je veux savoir, s’exclama Londubat. Comment tu as fait pour faire gagner vingt points à ta maison, ce matin ?

- J’ai travaillé mes cours, expliqua Susan agacée.

- J’avais imaginé quelque chose de plus exotique, confia Londubat.

* Pervers !* songea Susan.

- Tires toi avec tes allusions dégoûtantes, dit Susan.

- Quelles allusions dégoûtante ? dit Londubat avec un sourire, c’est toi qui a l’esprit mal placé.

* Et ###. Je suis sûr qu’il l’a fait exprès.*

- Pourquoi tu m’embêtes comme ça ?demanda Susan agacée.

- Mais parce que j’aime t’embêter, révéla Londubat.

* Sans blague ?*

- Trouve quelqu’un d’autre, ordonna Susan. Tu me fatigues.

- Dans ce cas je vais te laisser te reposer, dit Londubat.

* Merci Merlin.*

- Et je reviendrais plus tard, finit Londubat avec un sourire.

* Satané Merlin.*



Susan rejoint son cours de Métamorphose. Elle essaya tant bien que mal de comprendre le cours alors que Londubat lui lançait des regards moqueurs toutes les deux minutes. Et le professeur McGonagall s’obstinait à l’ignorer.

Susan alla dîner plus tard que d’habitude, elle avait le pressentiment que si elle croisait Londubat, il viendrait l’embêté. Elle avança vers la porte de la grande salle, et s’arrêta pile dans l’encadrement pour dire bonjour à Padma Patil qui venait de finir de dîner.

- Tu as l’air fatiguée, fit remarquer Susan.

- C’est l’anniversaire de ma mère demain, il faut que je trouve ma sœur pour qu’on lui envoie un colis, expliqua Padma.

- Pas de chance, dit Susan compatissante.

La sœur jumelle de Padma était à Serpentard, et elle était particulièrement désagréable.

- À plus tard, dit Susan.

- Oui, à plus tard, répondit Padma en s’éloignant de l’encadrement de la porte.

-------------------------

POV de Padma Patil, élève de Poufsouffe.

---------------------

Padma n’eut pas longtemps à trouver sa sœur Pavarti. Celle-ci l’attendait dans le hall.

- Padma, appela Pavarti.

* La corvée.*

- Tu as le cadeau ?demanda Padma.

- Il est dans mon dortoir, dit froidement Pavarti. On n’a qu’à se retrouver à la volière dans une heure, prépare une carte.

- Et pourquoi je préparerais la carte ?demanda Padma froidement.

- Parce que j’ai emballé le cadeau, expliqua Pavarti.

- C’est la boutique qui a emballé le cadeau, rappela Padma.

- Mais si elle ne l’aurait pas fait, je l’aurais fait, répliqua Pavarti. Donc fait la carte.

* Drôle de logique.*

Vaincu par la stupidité de sa sœur, Padma acquiesça. Pavarti s’éloigna.

Padma eut beaucoup de mal à rédiger la carte qui devait accompagner le cadeau, elle devrait faire croire qu’elle et Pavarti s’entendait bien, et c’était loin d’être le cas.



L’heure venue, elle prit sa plume et la lettre. Puis elle rejoint la volière.

Lorsqu’elle ouvrit la porte de la volière, Padma eut la mauvaise surprise de trouver Pavarti et son petit ami, Dean Thomas en train de s’embrasser. Dean s’aperçut de sa présence et relâcha Pavarti qui lança aussitôt un regard mauvais à Padma.

- Salut Padma, lança Dean d’un ton joyeux.

* Il est trop mignon, qu’est-ce qu’il fout avec ma sœur ?*

- Salut, répondit Padma.

- T’as la carte ?demanda Parvati.

Padma sortie la carte de sa poche et la tendit à sa sœur avec une plume.

- Il faut que tu signes, expliqua Padma.

Sans lire la carte Pavarti prit la plume et elle signa.

Padma appela l’un des oiseaux de l’école. Pavarti plia la carte et la glissa dans le colis. Puis Padma prit le colis et le confia à la chouette et lui donna l’adresse.

- Voilà, c’est fait, dit Pavarti. Et c’est dernière année, heureusement.

Pavarti tira Dean vers la sortit.

- À un autre jour, lança Pavarti.

- Au revoir Padma, dit Dean amical.

Pavarti referma la porte de la volière, étouffant la réponse de Padma.

- Au revoir…Dean.

* Pourquoi elle ? Faut qu’on m’explique, c’est un garçon adorable, en dehors du fait qu’il est Serpentard. Il faut qu’il sorte avec ma sœur… je le crois pas !*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Redistribution de la répartition(Fic HP)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» C\'est quoi la répartition géographique ?
» Déplacer un logiciel d'une partition à l'autre
» répartition des rdv titulaire/collab
» Répartition des points au quotidien
» répartition des tâches

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communauté Digimon :: HORS RPG :: Fun & Fans Frontier :: Fan-fics-