Partagez | .
 

 Le vent se lève...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sirocco
avatarProfil Masculin Taureau
Singe
Nombre de messages : 8
Age : 25
Saison(s) préférée(s) : 1, 2, 3 et tri.
Personnage(s) préféré(s) : Matt et Ken.
Digimon(s) préféré(s) : Métalmamémon, Terriermon, O.Z.D, Skullgreymon, Machinedramon, Calumon, et surement bien d'autres.
Date d'inscription : 20/10/2017

INFOS PERSONNAGE
Nom Personnage: Sirocco
Autres persos:
Inventaire:
Civil
Civil
MessageSujet: Le vent se lève...   Dim 22 Oct 2017 - 22:21
Sirocco
???

Surnom : Sirocco.

Âge : 25 ans.
Date de naissance : 10/05/1975
Nationalité : Américaine, mais d'origine italienne.

Type de Digivice : D-3 noir.
Symbole : Volonté.

Groupe : Digi-sauveurs ?
Caractère

Sirocco, de son nom de code éolien, est un misanthrope modéré... Ce n'est pas tant qu'il ne supporte pas la compagnie des humains, en elle-même, mais surtout qu'il n'apprécie généralement pas la mentalité globale des membres de son espèce. La jugeant immorale et irresponsable... Son passé le pousse à penser que l'humanité est condamnée à s'éteindre, sous le poids de sa propre bêtise, que l'espoir est infime... Pourtant, et même en arborant une vision si pessimiste du futur, ce jeune homme garde une volonté inébranlable, dans l'application de ses ambitions, allant même jusqu'à défier les forces de l'ordre, si cet électron libre en juge la nécessité... À présent indépendant du système sociétaire, dans lequel il s'est vu naître, Sirocco éprouve le besoin d'agir au nom d'une justice, d'un idéal de bienfaisance, dont il cherche encore l'exacte signification. Il ne peut supporter les rapports autoritaires, que ceux-ci s'expriment dans les actes ou les paroles. Même si ce sombre garçon peut souvent se montrer froid et mordant, sa bravoure et ses remords le poussent à sauver n'importe quelle vie en danger... même au péril de la sienne. Sirocco est un idéaliste et ne désire au fond que l'émergence d'un monde meilleur... C'est pourquoi il peut également se montrer délicat et attentionné, avec les personnes sachant mériter son estime, par leurs actes et leurs réflexions... De nature méfiante, le vent du Sud-Est ne se laisse pas, ou plus, berner aussi facilement. Pour autant, l'innocence a tendance à l'apaiser et une personne, disposant de ce trait mental, est plus susceptible d'obtenir quelque chose de sa part, qu'une autre... D'origine italienne, mais vivant aux États-Unis, à New York, Sirocco maîtrise à la fois l'anglais et l'italien, comme langues. Il dispose également d'une certaine connaissance des armes à feu et dispose aussi de bases, en ce qui concerne le combat rapproché... Cela, sans oublier une maîtrise, tout de même assez basique, du piratage et du sabotage... Malgré cet aspect quelque peu impulsif, qui se dégage de sa personne, le jeune homme sait faire preuve de capacités intellectuelles tout à fait respectables et s'efforce de toujours réfléchir avant d'agir, même si sa nature héroïque le pousse à se trouver au coeur du danger. Un mélange fragile et pourtant si précieux. Il ne vous fera jamais un coup dans le dos et ce, peu importe votre camp. Il est fidèle à ses principes et honnête, tout simplement.

Physique

Les origines de ce beau jeune homme étant ce qu'elles sont, même si cela peut sembler cliché, ce dernier se voit pourvu de traits fins, pour son faciès. Sirocco n'estime pas avoir le temps de se préoccuper du désir, que son corps pourrait provoquer chez autrui, mais il reste certain que sa musculature modérée, son beau visage, couplés à l'air mystérieux et déterminé, qu'il arbore en permanence, doivent faire sautiller plusieurs personnalités superficielles, qui lui seraient données de rencontrer... Son regard perçant, véhiculé par ses yeux jaunes, peuvent à la fois procurer un sentiment de sécurité, comme de crainte.... tout dépendant de votre place dans la balance. Et en parlant de poids, le garçon pèse précisément 63 Kilos, pour 1 mètres 75. Ses cheveux, mi-courts et ébouriffés, sont noir comme l'ébène et il s'agit d'une couleur que vous retrouverez souvent chez lui, puisqu'il se vêtit généralement d'une longue veste noire, ouverte au niveau du torse et de son bassin... ainsi que d'un pantalon, de même teinte, avec des chaussures associées. Il porte également une sorte de collier, constitué dans un matériau résistant, dont il aimerait parvenir à se débarrasser, si l'opportunité venait à lui être offerte, étant donné les limitations qu'il lui impose, sur sa liberté de mouvements... Côté équipement, Sirocco établit toujours un point d'honneur à disposer d'un kit de soins, en cas de coups durs, ainsi que de quelques rations de nourriture, au vu de sa position de fugitif... Il a choisi de se munir d'un Pistolet Taser, pour avoir l'opportunité de se défendre efficacement, sans avoir besoin de mettre fin aux jours de son opposant. Jamais plus, il n'enlèvera une vie... Aussi, pour être sûr de ne pas se retrouver à cours, l'esprit rebelle garde toujours une ou deux batteries de rechange, pour son appareil. On n'est jamais trop prudent... Enfin, ce digi-sauveur en devenir, semblerait-il, détient visiblement un Digivice D-3, dont la couleur n'est autre que ?... Mais non, pas verte... Sortez-moi ce fou. Noire, bien évidemment. Comme le café. What else ?... Hum. Tout ça pour dire que cette teinte peu glamour, quoi que, parait refléter un besoin d'effacement, en provenance de notre protagoniste, qui préfère donner un rôle utile à sa tenue, lors des infiltrations, plutôt que d'opter pour un déguisement... servant plus à se pavaner, à la vue de tous, qu'à agir véritablement pour le bien commun et sans volonté d'exposition ou de reconnaissance quelconque.


Histoire



( clic droit et lire en boucle ? :3 )

Je l'ai toujours senti... D'aussi loin que je me souvienne, ce sentiment collait à ma peau, dès mon plus jeune âge... Il se manifeste, à travers de simples gestes, des expressions, voire même des bribes d'exclamations... Probablement l'ais-je davantage perçu, à partir de mon immigration. C'est vrai, je ne suis pas américain... je trouve la source de mon origine en Italie. Un pays dont je ne connais finalement que peu de choses, si ce n'est la langue. Mon père et ma mère me firent débarquer, à l'âge de 6 ans, au sein de ce continent austère et plus trompeur qu'il n'y paraissait. Lors des années qui suivirent, j'appris à mes dépends la dure réalité, sévissant en ce monde... où les plus forts disposent du droit d'écraser les plus faibles, de rejeter les éléments dérangeant, par leur différence... La situation n'a cessé de s'empirer, de par l'élection de présidents, tous plus irresponsables les uns que les autres. Aux États-Unis, dans la ville de New York... un espoir se créa toutefois, avant de se répandre à l'international...

La Rose des Vents... Ce nom, représente celui d'un organisme, un mouvement militantiste, luttant initialement pour les droits fondamentaux des êtres vivants... Devant l'ampleur grandissante de sa renommée et de la symbolique humaniste, qu'elle semblait véhiculer, je me suis laissé séduire. Je terminais alors mes études en droit, à ce moment... Toutes ces années d'exploration littéraire, pour n'aboutir qu'à une seule conclusion... celle d'avoir perdu mon temps, croyant naïvement pouvoir faire changer ce monde à la régulière, via un accès aux lois, régissant ce pays d'attardés. Mais celles-ci n'étaient pas décidées par le peuple... Peu à peu, je m'étais rendu compte de la situation désespérante, dans laquelle l'humanité était baignée, depuis tant d'années... La justice n'en comportait que le nom. Cette réalisation m'obligea à chercher une attache, un point de repère... quelque chose capable de soutenir l'âme égarée et faiblissante que je devenais. Vous le devinez... J'ai rejoint la Rose des Vents, peu de mois après ma déception.

Alors jeune adulte, je choisis donc une voie dangereuse, mais qui semblait promettre un avenir radieux. Ce chemin alimenta ma soif d'action, quand bien même il fut difficile à suivre... À la suite de ma candidature, sur l'un de leurs sites internet, un membre de l'organisme se chargea rapidement de vérifier minutieusement mon identité, avant de prendre contact avec moi, pour devenir mon mentor... Une quantité de tests et d'entrainements me furent imposés, dans le but de me former, de faire de moi une recrue sur laquelle l'on pouvait compter, parmi ce groupe d'activistes. La souffrance, que ces épreuves folles me firent ressentir... je finis enfin par m'y accoutumer, dans les années qui suivirent. Dans le même temps, Libeccio me fit découvrir certaines spécificités de mon pays d'origine, l'Italie... Mon mentor venait effectivement du même pays que moi. Les membres de la Rose des Vents recevaient leur nom de code éolien, en fonction de leurs origines. L'obtenir était signe de nouveau départ, mais aussi d'une implication dont il fallait se montrer digne. Un moyen de troquer notre identité passée, contre un titre honorifique, mais surtout représentatif d'une mission dépassant le cadre de notre existence propre. Du moins, je le croyais.

Sirocco. La voici, ma nouvelle identité, l'épicentre de mes actions à venir. Je l'avais accepté, sans le moindre regret. Enfin, je me sentais prêt à occuper une véritable place, au sein de ce monde corrompu, par le vice et l'argent. C'est ainsi que débutèrent mes initiatives, mes vaines tentatives, ayant pour but de sauver des vies, d'éveiller la conscience de ces zombies, cultivés en rangs... Mais nous avions beau grandir, nous restions de simples insectes, face à la grande puissance médiatique, brouillant constamment les cerveaux de leurs auditeurs... Leurs systèmes de sécurité finissaient souvent par dépasser nos compétences, en matière de piratage, de sabotage... Nous combattions sur tous les fronts à la fois... Mais plus nous insistions, plus la société nous considérait tels des criminels, de vulgaires terroristes, anarchiques et j'en passe... Tous les termes étaient bon, pour nous décrédibiliser. Au début, même si cela me révoltait, je ne me posais pas beaucoup de questions... Je continuais le déroulement de mes actes, au nom de la justice, de la liberté et de la fraternité... Proposant de l'aide aux sans-abris, aussi impactés que moi, par cette escalade à la folie accumulatrice. Offrant l'opportunité aux animaux de vivre sereinement, sans que leur existence ne soit compromise par une programmation de leur vie toute entière, destinée à finir dans nos assiettes ou notre salon. Me souciant des problèmes environnementaux, qui ne faisaient que croitre inlassablement... Cette manie qu'avaient les humains, à penser un comportement justifié, par simple commodité, par habitude... me dégoutait autant que ces chasseurs de baleines, bravant une extinction maritime, par orgueil...

Que faites-vous, lorsque vous parlez à une personne et que celle-ci ne vous entend pas distinctement ?... Au début, vous vous répétez... puis vous épelez... d'abord posément, puis fermement... Le ton monte, au fur et à mesure. Les exclamations, les cris, puis les hurlements... Et quand la force de votre voix ne suffit plus, c'est alors que la situation commence réellement à dégénérer. Nous en étions arrivés là... nous procurant diverses armes, pour faciliter le déroulement de notre mission, pour contrer les forces de l'ordre, qui nous accompagnaient, dans la valse infernale de la violence... Bientôt, ces soi-disant gardiens de la paix, devinrent l'ennemi prioritaire à abattre. Mines, bombes, armes à feu et grenades en tous genres... Rien ne semblait de trop, pour imposer à tous notre vision de la justice. Déjà le malaise s'emparait de mon être... Ces visages, en qui je plaçais pourtant une confiance absolue... étaient désormais déformés par la haine et la rancoeur... Ces blessures, ces plaies, accumulées au cours de leur triste parcours, s'ouvraient enfin, tel un compte à rebours prenant fin... La folie humaine, dans toute sa splendeur. Symbolisée par ces innocents, mourant parfois en plein milieu de cette honteuse lutte... pourtant partie d'intentions louables. J'en avais assez de tout ça... de ces sacrifices, dans un camp comme dans l'autre... de ces familles, brisées par les conséquences de notre immoralité.

Je quittai la Rose des Vents, à la suite d'un accident supplémentaire... Cette fillette, encore jeune et innocente... Parfois il m'arrive de ressentir encore le poids de son crâne, sur la paume de ma main gauche... De son dos, sur la droite... Nous n'étions pas des héros... Tous autant que nous sommes, n'étions que des monstres... assoiffés d'un concept dont nous ignorions tout. Que nous n'étions visiblement pas digne de représenter... Nous étions devenus ce qu'ils attendaient que l'on devienne... Des fous... J'avais honte, tellement honte, d'appartenir à un organisme capable d'engendrer de tels dommages collatéraux. C'est pourquoi, après quelques semaines d'inactivité, vouées à me remettre en question, à me remettre aussi, tout simplement, des horreurs perpétrées... je m'éloignai définitivement de ce groupe, dont je n'en garderais désormais que mon nom de code. Plus qu'une fierté, un fardeau, qu'il me fallait assumer, pour le restant de mes jours... Au moins par respect envers elle.


" Mains sur la tête ! Si tu bouges, je te descends, raclure ! "

Et maintenant... c'était à mon tour, de payer... J'ouvrais lentement les yeux, observant les lumières émanant de cette ville, en pleine nuit. Elles dansaient et se reflétaient, à travers mes iris jaunâtres... Du haut de ce gratte-ciel, comportant un département scientifique, j'inspirais calmement l'air, véhiculé par ce vent, emportant légèrement ma noire veste, ainsi que ma chevelure ébène... Je savais que le SWAT viendrait, qu'il se pointerait tôt ou tard, pour venir m'arrêter. Voyez-vous, nous vivions dans un monde où libérer des victimes de la vivisection, était considéré comme un crime... J'avais continué mes actes pacifistes en solo, sans l'aide de qui que ce soit... Non, avec les informations que Libeccio avait continué à m'envoyer, depuis mon départ. Il avait été très impacté par la nouvelle, essayait régulièrement de me faire revenir, au sein du groupe... Voyant que cela ne marchait pas, il m'envoyait tout de même des informations confidentielles, pour que je puisse continuer à servir la cause dans l'ombre... Enfin, c'était vite dit, car mon départ avait été la source d'un beau brouhaha, dans la communauté, comme dans les médias... Ceci étant dit... aujourd'hui, je ne trouvais pas le deltaplane, sur le toit... la raison pour laquelle j'en arrivais à une regrettable confrontation. Libeccio... toi aussi ?...

Ils s'approchaient, de leurs petits pas croisés... leurs armes braquées sur moi. À mes pieds, plusieurs cages... Des lapins, des rats, principalement des rongeurs, donc... Je leur avais laissés un peu de nourriture, près de la grille les séparant de la liberté. J'en transportais toujours avec moi, au cas où... Mais cela n'intéressait pas le SWAT, trop occupé à jauger le moindre de mes mouvements, pour saisir l'occasion de me faire regretter d'être né en ce monde... J'étais peut-être bloqué, mais pas sans ressources pour autant... L'un d'eux s'approcha un peu trop près de moi, ce qui me permis de me retourner, en saisissant le canon de son flingue, afin d'en changer la trajectoire. Je comptais utiliser ma nouvelle acquisition, pour les surprendre et m'en sortir, en me servant de leur collègue comme otage temporaire... Comment ? Grâce à mon pistolet Taser... Unité d'élite ou pas, un choc électrique en reste un... Cela me donnerait le temps de m'emparer de l'arme de mon prisonnier. Du moins, c'était le plan... Oui, car, une fois celui-ci en exécution, quelle ne fut pas ma surprise, lorsque ma prétendue victime paru insensible au choc. Alors... c'était, vrai ?... Seul, seul lui était au courant... Seul Libeccio savait, pour le Pistolet Taser... Le SWAT, portait des tenues adaptées. Je pouvais maintenant le distinguer... Ma gorge se noua, alors que je me fis plaquer au sol, mains dans le dos, sans pouvoir opposer la moindre résistance, trop concerné par la trahison dont j'étais présentement victime... J'entendis, par la suite, comme un son métallique, près de mes oreilles... Mon cou. C'était, un collier ? Les enfoirés... C'était pour me pister ? M'électrocuter, tel un vulgaire prisonnier en sursis ? Bordel !... Alors c'est ainsi que cela finissait ? Comme ça ?... Je pouvais déjà voir quelques unités tenter d'aller récupérer les cages d'animaux, sous l'attention portée par mon visage, quelque peu amoché.


" Gnnh... Putain... J'en peux plus... Ce monde... "


----------------------------------------------------------------------------------------


Une explosion. Une autre. Encore une autre... Au loin, l'on pouvait les percevoir, aux abords du flan d'une grande montagne... Quelques amas rocheux dévalisaient la pente, alors que deux entités semblaient se faire face, avec hargne... L'une d'elle atterrit enfin sur l'étroit chemin, longeant ce monticule naturel... Rapidement rejointe par son adversaire vraisemblable, les deux humanoïdes créatures paraissaient désormais se jauger, dans le blanc des yeux. Enfin, façon de parler... La plus fière, dans son allure, arborait majoritairement une teinte blanchâtre, paraissant inconsciemment bomber un torse des plus resplendissant. L'armure, paraissant recouvrir également sa tête, laissait toutefois apparaître deux yeux bleus, d'une fascinante clarté... Sa cape blanche, rouge, pour la doublure intérieure, naviguait tranquillement, au gré du souffle, provoqué par les multiples confrontations antérieures. Le bout de ses avant-bras, paraissait correspondre aux crânes de deux autres entités, vivant en cette dimension...

" Il suffit. N'en as-tu pas assez, d'interférer avec notre alliance ?... Que tu décides de nous quitter, reste du domaine de ta décision... Mais que tu t'opposes à l'avancement de la justice, ça je ne pourrai le tolérer indéfiniment. " s'exprima la plus écarlate des deux, en pointant son bras gauche vers son regrettable ennemi, tout en laissant une lame sortir de ce premier.

" ... N'utilise pas ce genre de terme, pour ne décrire que tes ambitions propres... Omegamon... Vous ne vous rendez même plus compte du poids de vos actes... Vous, les Royal Knights, avez oublié le sens même de ce simple mot, qu'est la justice... Vous ne jugez plus un bouquin qu'à sa couverture. C'est pourquoi, votre alliance fonce droit à la dérive... Je ne te laisserai pas les toucher, avant d'avoir pleinement pu m'assurer des intentions de chacun d'eux... "

Cet humanoïde, à l'aspect bien sombre, venait de répondre à son interlocuteur, avec une certaine froideur... Son regard était perçant et empli d'une volonté certaine... En fait, à bien y regarder, cet obscur individu, ressemblait pourtant beaucoup à son homologue... Que ce soit au niveau des bras, du corps, où même du casque et de la cape... si ce n'était, la teinte majoritairement noirâtre qu'il arborait... Ses yeux étaient rouge comme le feu, comme l'intérieur de sa cape... Mais il semblait néanmoins disposer, d'une constitution bien plus squelettique que musculaire... lui donnant un air des plus sinistres. Aussi, sa cape, déjà bien trouée, paraissait recouvrir la partie supérieure de ses épaules et trouver sa base en une massive écharpe, masquant à peine la présence d'un haut col, arrivant à mi-hauteur de sa tête... à moitié recouverte d'une fine capuche.

" ... Je ne te reconnais plus... Zwart... Tu as toujours été d'un naturel protecteur, mais là... ca va trop loin... Tu sais que le temps nous est compté. Nous ne pouvons prendre de risques supplémentaires. Ils n'ont rien à faire ici, si ce n'est nous causer plus de soucis encore... À force de faire des concessions, nous offrons des opportunités à l'ennemi de nous faire chanter... Prendre les devants et les prendre de vitesse, c'est tout ce que nous pouvons faire. Mais regarde-toi... Comment en es-tu arrivé là ? L'isolement ne t'a pas réussi, à ce que je vois... Et maintenant, tu viens attaquer notre domaine ? Tu es devenu fou !... Tu sais que tu ne me laisses pas le choix... " lui rétorqua alors Omegamon, avant de faire rayonner sa lame et de la placer auprès de sa propre épaule.

" Au contraire... C'est en prenant mes distances, qu'il m'a été donné de pouvoir réaliser la dure réalité de cette triste guerre... Tu ne disposes pas du monopole de la réflexion et tes paroles le prouvent, une fois de plus... Cette nouvelle apparence... elle représente la matérialisation de ce pourquoi je me bats. Cette vitesse et cette force de frappe... Grâce à elle, je peux assumer ma fonction de gardien, avec une efficacité sans commune mesure... même si cela signifie de devoir t'infliger une défaite ! " cria finalement Omegamon Zwart, tout en disparaissant subitement, esquivant aussi la technique adverse.

Sous l'étonnement de son opposant, la créature noirâtre paru presque se téléporter, au-dessus de sa tête... Il ne bluffait pas... Sa vitesse était anormalement élevée, même pour un Digimon de son niveau... Était-ce dû à un aérodynamisme plus prononcé, ou était-ce autre chose ?... Une sorte d'aura noirâtre, non, peut-être rougeâtre, l'enveloppait discrètement, comme un léger voile, par dessus sa cape... Était-ce, des données ? Difficile à dire. D'autant plus qu'il n'arrêtait pas de bouger, à chaque fois que le chevalier blanc pointait son bras canon en sa direction... Sa rapidité était comparable à... Il l'avait perdu de vue. L'espace d'une seconde, mais ce fut suffisant, pour laisser sa version Zwart enclencher l'une de ses attaques phares, faisant sortir une lame brisée de l'un de ses bras... Une énergie rougeoyante en remplaçait la partie manquante, alors que déjà l'entité rebelle déplaçait son épée improvisée, en un arc de cercle significatif.


" Transcendent Sword ! " s'exclama-t-elle, après avoir coupé le vent et avoir laissé une ligne rouge, comme trace de son initiative.

Ce trait, dense d'énergie, paru rapidement se disloquer, en une foulée de particules pointues, fonçant immédiatement sur la fusion de mégas. Celle-ci, surprise par l'origine de l'attaque, ne put que se retourner, pour se protéger difficilement des dégâts occasionnés... Sous la force de l'offensive, Omegamon dévalait presque la montagne, alors que sa version noirâtre lui refonçait déjà dessus, le ruant de coups, à intervalles complexes... Tenant tant bien que mal, le Royal Knight, se tortillant de douleur sous les multiples impacts, cherchait pourtant bien un point faible, chez son regrettable agresseur... Pour être si rapide, Zwart semblait avoir sacrifié de la masse... Cela signifiait peut-être que sa résistance... Il n'y avait pas 36 manières de vérifier cette théorie, bien qu'il fallait la jouer fine. C'est pourquoi Omegamon laissa exprès un angle mort, à son adversaire, qui ne manqua pas de sauter dessus, pour entamer sa deuxième attaque signature... Sauf qu'il était attendu au tournant... Alors canon sur canon, tous deux s'exprimèrent avec vigueur.


" Supreme Cannon ! "
" Supreme Cannon ! "

Une grande explosion eut lieu, dont la source résidait bien évidemment au milieu de ces deux engins de guerre... Le chevalier blanc, modérément soufflé par l'attaque, remarqua pourtant bien vite les limites de son opposant, à travers son regard inquisiteur... Le canon du chevalier sombre semblait désormais fissuré, contrairement au sein. C'était donc bien ça... Même si elle le dépassait en vitesse et en puissance de frappe, la silhouette squelettique paraissait bel et bien plus fragile qu'auparavant. Tant qu'Omegamon serait en mesure d'anticiper ses offensives, il pourrait espérer la victoire. Ce qui ne manqua pas... À force de faire durer le combat, le Royal Knight parvint à se calquer sur le rythme et la gestuelle de son opposant, profitant des duels d'épées pour saisir les nouvelles manies de son agresseur... Après quelques instants de calme apparent, un colossal bruit sourd survint, cette fois, perturbant la plénitude première de ces lieux montagneux... Zwart se retrouvait désormais encastré contre le monticule, qui venait de se fissurer perceptiblement, à ses alentours... Il paraissait éprouver des difficultés à se mouvoir. Cela très certainement dû à sa position inconfortable, mais aussi et surtout aux dégâts qu'il venait d'endurer... Ses griffes, parcourant ses pieds, tout comme ses cornes, siégeant sur le sommet de son crâne, se voyaient entaillées voire plus simplement coupées, par endroits... tandis que certaines des boucles de ceintures, enlaçant son ventre, ainsi que ses avant-bras, tombaient parfois de son corps endommagé... Le chevalier blanc le tenait à présent en joue, de son légendaire canon, bien que disposant lui aussi de sérieuses blessures, qui le forçaient souvent à se courber faiblement.

" Gnnh... Tu me tirerais dessus, au risque de faire s'écrouler... cette imposante structure ?... Bordel... Les Royal Knights sont tellement... G, ghuuh !... Décidément. Ce monde... est vraiment... "

" Pourri... "
" Pourri... "

À l'énonciation de cette dernière parole, Omegamon sentit comme une perturbation. Quelque chose, parasitait l'équilibre de ce lieu... Il ne s'en doutait pas, mais un remous dimensionnel venait de gagner subitement en intensité. Une sensation étrange de déformation spatio-temporelle. Quelque chose hors de toute compréhension, du moins, pour des êtres ainsi conscientisés... Il ne fallut qu'un laps de temps relativement modéré, avant que ne surgisse une sorte de faille étrange et obscure, entourant du corps d'Omegamon Zwart... Celle-ci commença à décomposer les données du Digimon, alors que le canon du chevalier blanc commençait déjà à rayonner... Bien que manifestement surpris, celui-ci prit la décision de continuer son offensive, bridant même la durée et donc la puissance, de son attaque, pour être sûr de toucher, au moins partiellement, son triste ennemi. Ce qui ne manqua pas de faire rugir ce dernier, alors que la faille se refermait déjà sur lui... le Royal Knight baissant enfin son canon et constatant l'état incertain de la montagne, avec une certaine appréhension, bien visible sur son visage.


----------------------------------------------------------------------------------------


" Cible appréhendée. Je répète. Cible appréhendée... ... ... Bien reçu. Nous évacuons toute la zone ! N'oubli- " s'arrêta subitement le chef de l'escouade, en paraissant fixer quelque chose, par dessus mon corps, que ce connard avait fini par relever.




C'é, tait quoi, ça ?... Juste à l'instant, un, un monstre, était apparu devant nous ?... Dos au vide, il faisait face à moi, ainsi qu'à l'escouade entière, du haut de ce gratte-ciel... Sa taille... Il, il devait bien mesurer 5 mètres ? Non, plus ? Il semblait si maigre et noir, qu'il m'aurait facilement fait penser à une création de Tim Burton... si du moins j'avais encore la tête à y penser, ce qui n'était pas le cas. Néanmoins, sa simple vision sembla procurer des sueurs froides aux élites, qui visiblement n'avaient pas l'habitude de croiser une telle créature. Cela se comprenait. D'autant plus qu'elle venait d'apparaître et de se former, depuis une sorte de portail étrange... qui déjà se refermait derrière elle. Le chef de la patrouille me lâcha enfin, avant de faire quelques pas en arrière. La nuit n'aidait pas, à l'analyse poussée de cette chose, que nous guettions en contre-plongée... et qui finit par me fixer, pendant quelques secondes... C'était assez étrange, à vrai dire. J'étais bien sûr étonné de sa présence, mais, j'avais, cette sensation indescriptible... Comme si je ne ressentais aucune hostilité de sa part, envers moi... Nous lisions simplement l'un dans l'autre. Ou du moins, nous essayions...


" ... Un humain ?... Oh... C'est donc ça, votre monde ?... " commença-t-il alors à s'exprimer, tout en balayant la scène, du regard.

Notre... monde ?... Que voulait-il dire ?... La curiosité prenait le pas sur la peur. Ne jamais juger un livre à sa couverture, je me l'efforçais... ne sachant que trop bien les conséquences que cela pouvait engendrer... L'incompréhension dura encore, pendant quelques secondes, avant que je n'entende des armes se charger. Ils n'allaient tout de même pas... Déviant mon regard vers la brigade, je ne pus qu'écarquiller mes paupières, en remarquant immédiatement le dos du nouvel arrivant. Que... Quand avait-il ?... Les instants qui suivirent furent ponctués par une rafale de coups de feu, se dirigeant droit vers le géant... Aussi étonnant que cela pouvait paraître, il ne fléchit par le moins du monde, encaissant toutes les offensives, en se permettant même de dévier son attention de ses agresseurs, pour fixer les cages d'animaux, non loin de moi, ainsi que celles, déjà emportées par la brigade d'intervention... Je ne pouvais pas vraiment voir grand chose, à cause de sa cape, me bouchant la vue, même si elle semblait usée par le temps... Et malgré tout, je me sentais étrangement en sécurité. Comme si, pour la première fois, j'avais l'opportunité d'observer l'avènement d'un véritable héros, volant à mon secours... Mais je me faisais probablement des films.


" Mmh... Je pense comprendre, à présent, ce qui nous a rassemblés... Je connais ce regard... Il est commun à tous ceux qui veulent apporter un véritable changement... Sache, que moi je crois en ta justice... ... ... En guise de bonne foi... " termina l'entité, d'une voix rauque, tout en s'adressant à moi, d'une bien interpellante façon, avant de lentement lever son bras gauche au ciel.

Qu'allait-il faire ?... Les tirs s'étaient stoppés. Visiblement, le SWAT se posait la même question que moi... Et bien la réponse ne se fit pas attendre plus longtemps. Car déjà une sorte de lame sortait, de ce bien étrange avant-bras... La seconde moitié de cette première, paraissait rayonner d'une lueur rouge, voire violette, par moments... Celle-ci représentant l'émanation lumineuse la plus imposante, dans les environs, il fut enfin possible d'y voir plus clair, sur le toit. Et il faut croire que cette clarté permis de mieux distinguer la créature, au vu des quelques cris, émanant maintenant de ces soldats d'élite... Leur chef ordonnait un repli immédiat, alors que cette chose ramena son avant-bras à son épaule, avant de l'abattre vers la gauche, d'un coup sec. La suite, se passa très vite... Un tracé étincelant se créa sans délais, ne tardant de se fractionner en de multiples points, afin de filer droit devant... soufflant littéralement la moitié de la cage d'escaliers, que la majorité des fuyards s'évertuaient déjà d'emprunter... mais aussi creusant perceptiblement dans la petite tour de contrôle, précédemment censée aider les hélicoptères à se poser... Cette structure céda, peu de temps après, pour venir s'écraser sur l'accès au toit, dans un fracas assourdissant, ne manquant pourtant pas de soulever vivement la cape du responsable. Celui-là même qui ne mit longtemps, avant de se retourner vers moi et de tomber à genoux... de douleur ?...


" T, tout va bien ?... Ne te force pas trop, si tu as mal. Je vais essayer de te soigner. J'ai toujours un kit de premiers secours, sur moi. " lui proposais-je alors, en fouillant mes poches, quelque peu inquiet de l'état de santé de mon sauveur vraisemblable, malgré mon état de choc.

" Gnnh... C'est inutile... J'ai épuisé mes dernières forces... Tout ce que je peux encore faire, à présent... c'est revenir à un état plus simplifié, pour éviter l'irréparable... Écoute... Je ne sais pas qui tu es, mais... j'ai senti en toi quelque chose, que je recherche désespérément depuis bien longtemps... Devenons partenaire... pour l'émergence d'un monde nouveau. " refusa-t-il, en me faisant une proposition des plus surprenantes, son souffrant regard dans le mien.

" ... Un, monde nouveau ?... C'est, vraiment possible ?... Montre-moi. " lui accordais-je ainsi ma confiance, quelque peu déboussolé, avant de le voir s'illuminer et se séparer en deux entités bien distinctes, bien qu'indéniablement plus petites.

... Incroyable... Et... Cet objet, à ma ceinture... Qu'est-ce donc ?...

Partenaires : Gizamon et Gizamon.

Surnom : OZ.
Stade d'évolution : Disciples.
Âge : Plus de 1000 ans, dans le digi-monde.
Ligne d'évolution : Punimon et Pitchmon => Nyaromon et Pukamon => Gizamon et Gizamon => Dobermon et Gargoylemon (digi-oeuf de la volonté) => Cerberumon et Cyberdramon => Black Metalgarurumon et Black Wargreymon => Omegamon Zwart/Omegamon Zwart D => ???

En images:
 


Caractère : OZ ayant revêtu sa forme fusionnée depuis longtemps, ses deux moitiés se retrouvent mentalement très connectées, encore aujourd'hui. Il n'est d'ailleurs pas rare que l'un termine la phrase de l'autre... En ces conditions, parler de deux mentalités distinctes, serait assez inexacte. L'ex-Royal Knight se voit disposer d'une façon de raisonner bien à lui. Considérant que l'empressement ne doit pas servir d'excuse, pour justifier la vision d'un monde en noir et blanc... Pour cette créature atypique, la justice ne prend véritablement sens que dans le sauvetage et non la lutte en elle-même. Sa conscience le pousse, tout comme son compagnon, à voler au secours des faibles et des opprimés. Une initiative renforcée par son rôle de gardien, auto-proclamé, bien que reconnu à travers le digi-monde. Pour autant, une aura sombre et inquiétante émane de sa nouvelle forme. Cette dernière semble l'avoir amaigri, lui avoir procuré une vitesse démentielle, pour une force de frappe spectaculaire... Une chose est certain, il y a anguille sous roche. Une impression qui se voit confirmée, par une nature agressive, qui se fait de plus en plus sentir et principalement sous sa forme fusionnée... Omegamon l'avait déjà senti, lors de sa confrontation surprise... Quelque chose semble influer sur Zwart et le corrompre, à petits feux. Parfois est-il possible de constater un amas noirâtre et rougeoyant de données, enlaçant discrètement sa cape trouée... OZ n'attaque jamais sans raison. Quand bien même l'on pourrait la lui reprocher, il se bat au service d'une justice, qu'il tend à parfaire. Ses intentions demeurant donc louables, il n'est pas si étonnant que cette inquiétante figure puisse faire preuve de générosité et de serviabilité. Il se montre d'un naturel très impliqué, consciencieux et soucieux de son environnement, désirant l'avènement d'un monde empli de calme et de plénitude, où chacun aurait sa place, où les vices et l'orgueil ne subsistent pas... Un idéal utopique, il le sait, mais nécessaire à son investissement. Tout comme Sirocco, l'ancien Royal Knight évite, au possible, les jugements hâtifs... partant du principe qu'aucun groupe de créatures ne dispose du monopole de la bonté ou de la haine... Il peut lui arriver de sauver une vie, considérée comme mauvaise, dans le seul but d'en apprendre plus sur elle, afin d'éviter un regrettable malentendu. Une attitude aux semblants égoïstes, qui contraste avec son altruisme apparent.


Signes particuliers : Possède la réputation de Gardien du digi-monde, depuis plusieurs années.


Histoire : Au vu de son âge, les premiers instants d'OZ remontent à loin. Il a assisté à la misère, aux conséquences de la guerre, entre les Demon Lords et les Royal Knights, dont il faisait déjà partie, à l'époque... Cette vision destructrice de la justice, l'a particulièrement affecté et a représenté la principale raison de son départ, quelques dizaines d'années plus tard, à la suite d'une dispute... abandonnant ainsi les siens, dans la cohue générale lui étant destinée... Plusieurs centaines d'années après cet état de fait, vouées à un isolement manifeste, ainsi qu'à quelques sauvetages ponctuels... son nom réapparu subitement et commença à intriguer les Royal Knights... Omegamon Zwart avait bougé. Ses interventions se comptaient par centaines, en un espace de temps incroyablement réduit et dans l'incompréhension des saints chevaliers... À mesure des années passant, des rumeurs s'élevèrent. Mentionnant un dégout, de plus en plus prononcé, du justicier, envers ses anciens collègues... Soutenant de moins en moins leur politique d'action, il se retrouva bien assez vite à laisser presque pour mort un RK, sur le lieu de sa mission, car celui-ci causait apparemment de trop gros dommages à l'environnement, à la flore, lors de son combat avec une entité supposément maléfique... Son action eut pour conséquence d'engendrer malgré tout la fuite dudit gêneur potentiel, dont il s'occupa en le retrouvant, quelques heures plus tard, perpétrant alors une nouvelle attaque... Furieux de l'affront précité, plusieurs Royal Knights se lancèrent à sa poursuite... Certains échouèrent à le retrouver, d'autres le perdirent, enfin plusieurs y laissèrent des plumes... Et pourtant, l'un d'entre eux parvint à lui mettre le grappin dessus, entamant une bataille dantesque dont vous connaissez désormais l'issue... Encore aujourd'hui, ces fiers chevaliers guettent la moindre information, susceptible de leur permettre de tendues retrouvailles, avec le responsable de ces crimes, commis envers la sainte justice... OZ, de son côté, continue de suivre la voie qu'il a choisie d'emprunter, maintenant fidèlement accompagné, bien que sensiblement vulnérable, de par l'issue de sa dernière confrontation. Il s'en montre bien conscient et s'évertuera de prêter une véritable attention à ses prochains mouvements, même si il garde l'intention de rester fidèle à ses principes.


_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://communaute-digimon.discutforum.com/t2410-le-vent-se-leve http://communaute-digimon.discutforum.com/t2417-memoires-d-un-activiste
Myotismon
avatarProfil Bélier
Singe
Nombre de messages : 9440
Age : 25
Saison(s) préférée(s) : Adventure et Savers
Personnage(s) préféré(s) : Masaru et Kôji
Digimon(s) préféré(s) : Myotismon, Agumon Savers, Dukemon et Strabimon
Date d'inscription : 09/04/2008

INFOS PERSONNAGE
Nom Personnage: Vincent Valentine
Autres persos: /
Inventaire:
Vampire Lord
Vampire Lord
MessageSujet: Re: Le vent se lève...   Lun 20 Nov 2017 - 23:49
Fiche validée ! Bon jeu ;D

_________________
"Même si les lendemains sont vides de promesses, Rien ne pourra empêcher mon retour"
LOVELESS, Acte V



Thx to NEO /// Join Smile Smile Love Forever ( ゚ヮ゚)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://communaute-digimon.discutforum.com/t2342-vincent-valentine-blackguilmon http://communaute-digimon.discutforum.com/t2382-journal-de-vincent-valentine#39547
 

Le vent se lève...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Grande-Bretagne : des "boules de neige" formées par le vent
» Vol au vent de poulet au Philadelphia et aux champignons
» Devos –Instrument à vent
» Yami, Le Vent du Sud
» le moulin a vent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communauté Digimon :: AVANT DE RP... :: Entrée du RPG :: Fiches persos :: Fiches validées-