Partagez | .
 

 Piedmon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Piedmon
avatarProfil Masculin Bélier
Chien
Nombre de messages : 42
Age : 23
Date d'inscription : 29/11/2011
Digimon neutre
Digimon neutre
MessageSujet: Piedmon   Sam 2 Sep 2017 - 22:07
Piedmon
Piedmon

Surnom : Le Clown, Arlequin de la haine, Joker, Jester, l'Affreux, Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom, le psychopathe, le malade mentale... Encore et encore.

Âge : Je peux t'embrasser ?
Année de naissance : Je vais prendre ça pour un oui.

Groupe : Le mien ~
Physique

Mon nom est Piedmon. Certains affirmeront qu'il n'est pas modeste de parler de mon image. Ceux-là, que la dépression suicidaire les emportes ! Je suis mieux placé que quiconque pour parler de ce que j'ai passé ma vie à construire, ce cocon grandiose que j'offre aux yeux de chacun. Dans quelques temps, j'aurai vécu une année de plus sur les dizaines de millier d'années standard du digimonde, et mon corps est celui d'un homme d'une trentaine d'année, mais cela, je vous l'épargnerai : cheveux long et coloré, visage souriant avec un masque, quelle importance ? Non, j'ai un physique, mais un physique n'est pas intéressant en soi, il est intéressant en ce que l'on en fait.

J'ai fait de mon apparence celle d'un clown. Croyez-vous que des digimon et humains par la suite voudront suivre un seul digimon pour ses idées, ou simplement parce qu'il les a conquis de force dans sa bande ? Quoi qu'il en soit, c'est d'une fausseté affligeante. Un homme à l'image exceptionnelle peut faire passer toutes les idées qu'il veut, et un homme médiocre aux belles idées échouera lamentablement à diriger. C'est pourquoi moi, Piedmon, ancien dirigeant de cirque, fondateur et dirigeant suprême de ce que les autres digimon se plaisent à nommer « Le Cirque de Piedmon», je vais non pas vous dire quel est mon physique, car cela n'aurait aucun intérêt entre nous, mais à quoi mon aspect fait penser et comment je le fais penser.

La nature m'a doté d'une haute stature, idéale pour un grand leader. Rien de mieux qu'une immense silhouette pour s'imposer comme maître incontestable du digimonde. J'avoisine les un mètre quatre-vingt-dix, mais je ne suis pas, comme certains échalas, un maigrelet sans charpente musculaire. La lutte pour la survie est le fondement même du digimonde ou peu s'en faut, et même si j'ai toujours trouvé cela stupide et ainsi, constamment privilégié les divers pouvoirs lié aux ténébre de la manipulation à la simplicité crétine de la force brute, je ne veux pas être à la merci d'un assassin quelconque. Aussi, ma musculature est entretenue par de sévères exercices quotidiens, des muscles d'acrobate... Discret, mais terriblement puissant. Et que voit les membres de mon cirque ? Un digimon capable de se défendre, de les défendres, un digimon rigoureux et capable de privations, un digimon qui n'a pas peur de souffrir pour parvenir à ses fins. Un digimon qui peut ressembler clairement à un humain, une humaine de part son aspect androgyne en changeant quelques détails ou tricher honteusement par l'intermédiaire de mes pouvoirs.
Mes ennemies ? Une critique facile est de me qualifier de maigre…Et je le suis. La nourriture est rare pour moi et couplée à la dépendance pour certaines drogues du digimonde comme le VIN, cela ne vous fais pas grossir. Malgré tout, rien dans mon corps ne renvoie une image de faiblesse, au contraire, JE dégage une sorte de charisme excessif. Tout ceci est vrai, mais ce n'est pas ce qui me définit. Pour les digimons et humains, qui a la malchance de ne connaître de moi que ce que je veux bien lui montrer ou lui laisser croire, c'est tout ce qu'il est possible de savoir : Piedmon est un guerrier aguerrir qu'il ne faut pas sous-estimer, un être magnifique et complètement redoutable sous toutes les forme d'affrontement.

J'aime me tenir droit, non sans une certaine décontraction, une fausse nonchalance qui trompe tout le monde. Cette nonchalance, pour l'homme moyen, est le signe de mon assurance, de ma maîtrise de la situation. En réalité, il est rare qu'un dirigeant aussi puissant que je le suis puisse contrôler parfaitement ses domaines, mais personne n'a besoin de le savoir. En fait, il ne faut pas qu'ils sachent. Ma posture militaire, rigidité en moins, ma démarche énergique d'homme déterminé, mon habillement fastueux ou d'une splendide sobriété… tout cela donne en pâture des clichés à la plèbe, et la plèbe s'empresse de les avaler, même si c'est de façon inconsciente. Pour elle, je suis un digimon grandiose, un clown riche, un chef de cirque qui sait ce qu'il veut et l'obtient par tous les moyens. Encore une fois, tout cela est vrai, mais c'est un si petit récif de l'île volcanique que je suis - je suppose, même si la métaphore est douteuse.

Mon objectif est de laisser voir à tous que je suis l'incarnation du pouvoir, un pouvoir dont les limites sont sans cesse repoussées par la folie. Toute personne qui vit sous ma tente de cirque doit savoir qu'elle ne peut se défiler devant moi, ou qu'elle peut avoir confiance, si elle n'a rien à se reprocher. Je suis miséricordieux avec les modestes et les médiocres, car ils sont utiles et de peu d'ambition. Je suis la main divine qui les nourrit, les abrites, les protège et les punit. Tout cela, ils le sentent en me voyant. Je suis le plus grand des pères, le plus fameux, le plus splendide. « Comment ? » demanderez-vous. Tout est dans le regard, le sourire et la voix. Mon regard est, sans doute possible, la première chose qu'il faut remarquer chez moi. L'acier écarlate de mes iris transperce les cœurs et lit dans les âmes tel le regard d'un faucon. Sans mon masque, mes sourcils arqués l'accentue et j'ai un maquillage près des yeux, le plus souvent deux traits rouge pour copier les clown humain et me donner une proximité avec un animal "adoré" de l'homme par des livres célèbres chez eux... Je parle du "serpent". Longtemps, j'ai travaillé à bannir de mon visage toutes les faiblesses nerveuses, tous les tics et rictus non désiré et mon sourire est souple, énigmatique ; les demi-habiles diront qu'il est faux. Les habiles diront comme la plèbe, que je sais tout et qu'on ne me cache rien et que des têtes ou des membres vont tomber aux hasards dans une foule innocente. En un sens, ils ont raison. Je tiens le monde, ou du moins une bonne partie, dans ma paume. Je n'en maîtrise pas tous les détails, mais je pourrais la détruire sans procès aucun. Quelle meilleure raison pour un sourire sagace ?

Quant à ma voix… Malgré ma puissance, malgré la vigueur de mon corps, malgré mes troupes de cirque, elle demeure l'arme la plus absolue que j'ai jamais eue à ma disposition. Je sais tout faire de ma voix, et j'ai traversé bien des humiliations, des cours de chant, de rhétorique, de diction, pour en faire ce qu'elle est aujourd'hui. Un Clown muet serait un Clown déchu au rang de mime, mais je suis tout sauf muet. Ma voix est celle que je veux, sûre et grave, capable de tonner ou de caresser, d'inspirer confiance et respect, crainte ou engouement selon la nécessité. Je suis un maître incontesté du verbe. Non un artiste, car je n'ai nul besoin de faire de la littérature, mais simplement un orateur. En quelques mots, je deviens juge, guerrier, diplomate, agitateur ou oppresseur. Par les mots, je peux susciter l'amour et la terreur. Voilà tout le pouvoir de mon image : sans cesse, elle sollicite l'imaginaire de tous, lui remémore ses clichés favoris. Théâtral et volubile, j'aime attirer l'attention sur moi. Je me met souvent en scène de façon remarquée, en faisant de grands gestes et utilisant tout ce qui est en mon pouvoir.

Tel est mon corps : celui d'un digimon pouvant manipuler, ravagé par des pouvoirs immenses lié aux ténèbres, et qui ne conserve sa vigueur surnaturelle que grâce à elles. Telle est mon image : celle d'un digimon providentiel, d'un clown rieur et agaceur, d'un tueur n'ayant besoin d'aucun mobile pour tuer. Je ne suis qu'un digimon de type virus très puissant, mais je semble être l'omnipotence et l'omniscience incarnées. Nombre sont ceux qui me voient être un membre éloigné de ses dit Lord qui ont fait leurs retours. Peu sont les malins qui comprennent que je ne montre qu'une caricature morbide de moi-même, et c'est précisément ma visée. Rien n'est plus jouissif que de soumettre un digimon ou un homme en faisant jouer sa propre imagination, de tout dominer en n'imposant rien.

Caractère

En lisant ce que j'ai écrit de mon image, vous vous êtes surement rendu compte de mon talent pour l'illusion. Bravo, vous êtes probablement des graines de génies ! Mais à part cela, vous ne savez rien de moi. Vous avez dépassé l'image que je donne, et vous vous heurtez maintenant au nuage d'ombre dont je prends soin de m'entourer depuis des décennies. Aucun vivant ne connaît véritablement Piedmon. Je n'ai pas d'ami ; je n'en ai pas besoin. Rien ne peut compromettre mon talent d'illusionniste, car oui, je suis un manipulateur. Vous connaissez tout ce qu'on dit des digimon virus : la violence, la passion, le conflit, la brutalité, la puissance. Ce que vous ne savez surement pas, c'est que les digimon qui ont le plus de pouvoirs sont rarement les plus puissants, et très souvent les plus rusés. Prenez le célèbre exemple de cet humain de part chez vous, ce ridicule prétendu "fils de dieu". Jésus ! Cet homme était le plus puissant adepte du pouvoir dit de la lumière qu'il y ait jamais eu dans cet Univers sans doute à l'instar de notre Imperialdramon. Qu'en a-t-il fait ? Rien. Son maître, le brillant Dieu ou "Saint esprit", toute sa vie, est resté son maître et père, alors même qu'il était sans doute bien moins puissant dans les pouvoirs dit lumineux de votre monde. Cette être-là savait manipuler comme peu savent le faire.

Je suis son égale, moi, le plus grand des clown Piedmon. J'ai décidé, voilà bien des années, d'être le maître du jeu de ce monde, de faire de chacun mon pion. Un pion doué de volonté, certes, et cette volonté n'est pas à oublier, mais un pion tout de même. Voilà pourquoi j'ai appris à cacher, et depuis cette cachette, mon image, je tire mes fils et remue mes pantins. Soyez choqués si vous le souhaitez, mais vous n'y changerez rien. Je suis un marionnettiste digimondial, une araignée avec une immense toile ! Si mon "Empire du rire" mérite ce nom "Cirque", c'est bien pour cette raison : j'ai mis un point d'honneur à n'être que ténèbres et sourire
Oh, je sais bien ce que les ténèbres sont, pour la plupart des gens de ce monde et celui des humains : elles sont la peur, la douleur, la mort, le mal. Pour les digi-sauveurs, les ténèbres, ce sont les digimon voulant le mal, les méchant virus. Pour les fervents démocrates voulant changer la face de ce monde, les ténèbres, c'est la dictature. Je suis las de tout ceci. Les ténèbres ne sont que ce qu'elles sont : une absence de lumière, et je parle bien de lumière au sens propre, pas dans un sens figuré comme l'affectionne les « Angemon et Chevaliers de la Paix et de la Justice », qui croient à leurs propres foutaises sur le Bien et le Mal. L'absence de lumière, c'est la garantie de ne pas être vu. C'est cela que j'aime : ne pas être vu. Laisser croire à mes jouets qu'ils choisissent de faire ce qu'ils font, alors que je les tiens dans mes paumes. « Qui ne sait pas dissimuler, ne sait pas régner. »

Je parlais tout à l'heure de la passion des digimon dit virus. On vous a surement parlé de la colère, de la peur, de la haine. J'éprouve bien sûr ces trois émotions, mais je ne les cultive pas. Haïr n'a pas d'intérêt, la peur affaiblit et je me sers certes de la colère, mais un enragé de chaque instant est un être sans raison. Ma passion est toute autre, oui. Ce que je désire sans cesse, c'est de dominer plus encore, de contrôler ce sur quoi je jette mon dévolu. Je veux que rien ne me résiste, que tout se plie à ma volonté, et non pas sous la contrainte, mais de soi-même. Je veux qu'en me voyant, chacun se dise spontanément « Voilà un leader pour lequel je mourrais. » C'est déjà le cas pour des centaines d'individus. Toute la troupe de mes cirques suit à la lettre mes ordres, ou ceux de mes délégués, sans se poser aucune question. Ou peut-être se la posent-ils, mais ils n'agissent pas. C'est bien simple, ce que je veux, c'est un pouvoir absolu, c'est pouvoir dominer toute vie. Voilà en quoi la puissance des ténèbres m'est utile. Au contraire de plusieurs de mes pairs, et au contraire des devimon, je ne lui consacre pas ma vie, ni ne lui voue un quelconque culte. Elle aussi, je la manipule, cette puissance qui n'est autre que l'énergie de la nature. Comme une araignée sur sa toile, je peux m'y mouvoir, en détruire les fils, en nouer d'autres, les tordre, les étirer, les rouler…

Je ne veux pas me servir d'elle pour détruire. Il n'y a pas de pouvoir dans la destruction. Le pouvoir est dans la possibilité de détruire, mais là encore, ce n'est pas ce qui m'intéresse. Moi, je veux être un démiurge, le créateur. LE Créateur de mon nouveau moi. Je veux pénétrer au cœur même de l'être pour en transformer la structure à ma guise. Et j'y parviens, désormais, après des années de pratique. Je sais faire faire sur des esprits faibles ce que je veux, je sais créer des monstres invisibles comme visible, me donner l'aspect que je désire, et même manipuler la mémoire et la raison des hommes. Comme pour la destruction, exercer sa puissance n'est pas un pouvoir. Le pouvoir, c'est d'être pleinement conscient de ses capacités.
Le Clown Piedmon libérant un sadisme total et terrifiant comme à son habitude ! Hahaha... Oups, j'ai oublié de vous poser l'énigme, bon celle-ci va être facile : Quel genre de digimon peut prendre un plaisir immorale à détruire des villages, pays, réduire à néant l'identité d'un autre, en tuer un en annihilant sa raison, faire croire à une foule qu'un assassin porte atteinte à sa vie sous leurs yeux alors qu'il n'en est rien ? Amusant cette blague venant des employés de mon cirque. Et pour autant...Tout cela, j'en suis capable, et il m'est déjà arrivé de le faire, mais je ne passe pas mon temps à torturer d'autres êtres conscients. Il n'y a pas d'intérêt à faire souffrir ceux qui nous servent fidèlement. La punition est l'une de mes attributions en tant que Chef, et je n'hésite pas à infliger la mort ou la souffrance si la faute l'exige, mais y prendre un plaisir presque charnel ? Quelle folie envers un "ami" ! Mais c'est un délice face à un ennemi.

Et je ne suis pas un fou... Arrête de rire, ce n'est pas une blague ! Hihihi. Je suis un être de raison, un digimon brillant. Il n'y a guère que pour mon ambition et le pouvoir que je sacrifierais toute chose. Certains digimon et hommes ont essayé de me faire devenir philosophe, ou scientifique, ou penseur de quelque sorte, mais ceux-là n'ont rien compris. Savoir n'est pas un pouvoir. Savoir permet simplement de connaître le moyen de l'exercer. Un grand universitaire humain s'avère souvent bien mauvais manipulateur, enfermé qu'il est dans sa rationalité obtuse. Un puissant se doit d'être en contact avec la réalité, d'apprendre le gouvernement en gouvernant. Je l'ai appris ainsi, et me voilà à la tête de cirque ! Bien entendu, cette voie n'est pas celle des paresseux, ni celle des négligents. L'acquisition du pouvoir est l'activité la plus exigeante qui soit, celle des plus grands perfectionnistes. Je suis un grand méticuleux, et je ne peux me contenter d'un brouillon. Toujours, je suis allé sans démordre jusqu'au bout de mes projets. Il me fallait maîtriser un pouvoir ? J'y travaillais des années durant. L'illusion est de ceux-là. Je ne pouvais me contenter de savoir conjurer une pâle image dans un esprit faible. L'illusion, c'est savoir tromper un auditoire des plus attentifs.

L'exigence est mon maître mot. Je ne peux supporter un travail bâclé, que ce soit le mien ou celui d'autrui, que ce soit un dossier sur le taux de rire de mes cirques, ou la conquête d'un lieu. Celui qui m'apporte un brouillon peut être certain d'être puni pour ça. Pour être le meilleur possible, il faut s'en donner les moyens, ou l'on bascule dans la médiocrité, qui n'est que trop méprisable. On ne gouverne pas un royaume fait de folie à coup de réformes moyennes et d'actions molles. La manipulation du monde passe par le bluff, le risque, la détermination, la réactivité, non par une administration conformiste, toute solide qu'elle soit qui a déjà prouvé à mainte reprise son inutilité. Regarder les humains, ils sont malheureux en repensant à leurs chez eux. J'ai les technocraties en horreur, car les technocraties sont la mort du pouvoir. Le pouvoir, c'est la décision et son application. Le pouvoir, c'est le devenir concret de ma volonté. Ceux qui n'y aspirent pas sont des concurrents de moins, je les méprise, mais les laisse en paix. Ceux qui prétendent pouvoir m'assister, eux, veulent le pouvoir. Qu'ils subissent donc mon courroux, s'ils ne sont pas à la hauteur. Dans les hautes sphères du cirque, je suis connu pour mes accès de rage spontanés. Ces accès partent évidemment d'un véritable agacement, mais, contrairement à ce que je laisse penser, ils sont volontaires. Un chef aussi sexy que moi doit savoir rappeler qu'il est plus féroce qu'un fanatique. Face à ceux qui briguent ma place, je montre qu'ils risquent fort de se brûler les ailes.

Je ne crains pas mes "amis", je ne crains pas mes ennemis. Quelles que soient leurs actions, ils sont trop faibles pour m'atteindre, et dans mon pouvoir, et dans mon intégrité. Seuls mes "enfants" ont droit à cet honneur qu'est de m'inspirer la peur. Les Angemon et humains qui se nomme les digisauveurs, je n'en ai pas peur. J'ai bien conscience qu'ils sont tout aussi puissants que nous autres Virus, à leur manière, mais leur ambition est limitée. Ils ne peuvent me concurrencer. Je ne peux en dire autant des septs grands Demon Lords. J'ai ressentit moi-même leur pouvoir à leur retour. Les Demon Lord sont une menace terrible, y compris pour moi, si bien que je ne peux m'empêcher d'en avoir peur. Ils ne le savent pas, ça non, et je m'arrange pour leur rendre la pareille, pour que sans cesse, ils sentent que leurs têtes pourraient tomber s'il me défi. Mais ces arrogants et puissants personnages sont ardus à mater, et il arrive souvent que l'un d'entre eux ne tente de s'emparer de mon trône de roi du cirque ! Un peu comme le dernier digimon qui à essayé, il est mort sans que j'aie eu à tirer le sabre. Un jeune imbécile qui s'était cru assez fort pour me défier. Par mes pouvoirs, j'ai insufflé la terreur en lui, et quand il s'est mis à fuir, les autres l'ont abattu. Voilà toute l'étendue de l'exercice de mon pouvoir.

N'allez pas croire que j'opprime par la terreur tous les cirque sur lesquels je règne. Il est souvent bien plus simple de leur donner satisfaction. Beaucoup de digimon par exemple ont souvent appliqué une politique raciste, mais je dois avouer ne pas en comprendre l'objet. Toute créature consciente peut receler un potentiel immense, et s'en priver est une erreur, de même qu'il est une erreur de les réduire en esclavage systématique sous prétexte qu'ils ne sont pas des virus ou des humains. Les vôtres par exemple, ils ne sont pas digimon, c'est un fait, mais ils ont toujours assez de volonté et de jugeote pour se révolter. Opprimez un peuple, terrorisez-le, et le premier espoir qu'on leur donnera sera un prétexte suffisant pour défier votre autorité. Vous pouvez alors les écraser, mais la rancœur persistera pour des générations, et il faudra réprimer sans cesse. Faites-vous aimer d'un lieu, et il vous léchera les bottes, se battra fidèlement pour vous, se rebellera contre d'éventuels conquérants extérieurs pour revenir dans votre giron. Il n'est pas question cependant d'être laxiste, mais j'ai bien souvent appris qu'un ferme poigne n'empêchait pas les habitants d'une région d'être satisfait. Mes cirques leur donne travail, prospérité, et même une certaine sécurité. Je ne suis pas un républicain... Hey, on parle de moi, je déteste l'autorité et l'ordre ! Mais je ne suis pas intolérant. Tant que ceux sur lesquels je règne restent calmes et médiocres, je les laisse vivre en paix, distille chez eux une solide admiration et un amour pour moi, afin de pouvoir en faire ensuite ce que je veux.

J'ai des hobbies, j'adore la collection de porte-clef. Mhhh... Je n'ai plus grand-chose à vous raconter. Oh, je sais... Lors de mes mouvements récents, j'ai réussi à mettre la main sur deux rapports en plus du votre ici. Les trois camps essaye de me cerner. Je vais vous lire... Je vous donnerais seulement la source du camps en question et mon petit avis. On commence par vous autres du Data Squad !

Profil  psychologue préliminaire établie par Dylan "Jasper" Marguet au service de ce naze de Bob.

Nous avons affaire à un digimon qui a de très graves problème psychologique. Piedmon est un digimon émotionnellement fragile, amorale et narcissique avec un rien de paranoïa et de mégalomanie qui cherche désespérément le regard des autres via un comportement antisocial.

En outre, il possède les particularité suivante :

-Meurtrier psychopathe récidiviste ;
- Force surprenante au corps à corps ;
- Passé inconnu ;
- Utilise diverses armes mortelles inspirées d'objets de farces et attrapes ;
- Connaissance des explosifs et armes à feu ;
- Intelligent et imprévisible.,
Niveau de danger : Keter.


Mon petit commentaire, vous manquez vraiment d'information malgré ma petite venue. Regarder celui-là maintenant. Il s'agit de la VRAI force de combat de ce monde, La D Brigarde !

Piedmon est un digimon totalement sans remords, imprévisible, impitoyable, manipulateur et psychotique avec une profonde jouissance des actes de violence et de chaos commis par lui et son groupe en général. Contrairement à ce que Digimonde avait déjà vu auparavant, Piedmon est un Virus anormal en ce qui concerne qu'il ne se soucie pas du crime organisé ou du profit, mais quoi alors ? Il fait en sorte de donner une agonie insolite à tout ce qui l'entoure. Un de nos vétérans déclare même comment, il s'est opposé autrefois à la façon dont les leaders virus habituels se sont comportés effrayer en raison des méthodes chaotiques, rampantes et déraisonnables du clown. Piedmon a introduit dans le digimonde une nouvelle classe de criminel tout à fait différente, qui a personnifié le sadisme complet, la folie et le mal pur, sans ornements, sans aucun objectif ou raisonnement distinctif, au-delà de tout simplement qu'il aurait pu le faire. Sa présence (même après sa fausse mort) a donné une augmentation de cas similaire sur le type nouveau virus qui pourrait apparaitre. Il est fortement impliqué au vu de ses oratoires un comportement schizophrénie. Piedmon et vil et inique, même par les normes du digimonde, le tout résulterait à la fois de son enfance terrible d'être maltraité par sa mère aussi bien que son père, loin de réconforter Piedmon à son neuvième anniversaire en lui disant "Que personne ne s'en occupera." Cependant, Piedmon a affirmé qu'il avait tué sa mère pour l'avoir simplement harcelé pour faire une tâche ménagère. Génie de la guerre et de l'épée, agile et gracieux, charismatique, doté d'une beauté androgyne surhumaine, Piedmon constitue l'un des grands mystères du digimonde.

Un showman, Piedmon aime théâtralité sa folie que certain décrivait au début comme étant "charmant". Le clown a apprécié son temps sous le feu des projecteurs au point où le reste des autres digimon virus et criminel préféré fonctionner dans l'ombre, le clown télévisait ses crimes pour que chacun le voie. Quelles que soient les atrocités qu'il commettrait, on garantirait toujours de par notre traque qu'il y aurait des caméras à proximité et qu'il ferait un tel acte monstrueux avec un sourire sur son visage. Cruel mais charismatique, Piedmon voulait se créer un nom et un héritage qui ne serait jamais oublié, il brandit un sourire lorsque ses premières victimes reconnu prétendait qu'il deviendrait une «malédiction sur le Digimonde». Ses plans étaient habituellement complexes et inutilement complexes, trouvant parfois le défi de devenir un fruit ou d'un échec de divertissement. Dans l'esprit du clown, la santé mentale n'était qu'une prison qui empêchait tout le monde de voir ce qu'étaient chacun. Je le cite : "Des engrenages inutiles dans une machine, collée entre eux dans une boucle sans fin."

Piedmon et ses employés pour la majorité croyaient qu'ils étaient libres de cette prison en raison de leurs différentes façons de penser et d'agir par rapport à tout le monde et ont encouragé les autres à se comporter comme ils l'ont fait, même s'ils pensaient seulement de cette façon parce qu'ils avaient tous troubles mentaux, délirants et/ou complètement fou.

L'un de ses traits les plus remarquables de Piedmon est son sens de l'humour perturbé qui était accompagné d'un rire sans fin, maniaque et d'un rire absolu envers tout ce qui correspond parfaitement à la croyance de ce qui était drôle à ses yeux. Il était sadique, impitoyable et destructeur, alors il trouva une immense joie dans l'idée de la douleur et de la mort envers les autres, il sourit largement quand ****mon a été étranglé à mort. En prétendant qu'il n'avait "Aucune manie". Piedmon a fait preuve de goût pour le sarcasme. Il a également apprécié sa propre douleur, ce qui le rend suicidaire et insensible à sa propre mort. Il réserve un sorte pire que la mort à ses adversaire, il ne les détruit pas une fois vaincu, il les transforme en porte clef dont il semble faire la collection. N'oublions pas qu'il peut être très honnête et ne pas mentir et ce même, si il doit garder des informations secrète.

Piedmon a eu une relation définissable avec la plupart des digimon. Il semblait respecter certain comme Elecmon pour avoir cru en lui et promettant de le faire devenir un jour une star, il l'a également surnommé «Sensei», mais il a été très choqué lorsque celui-ci l'a "poignardé dans le dos" pour défendre le village du commencement du clown. Il était extrêmement sociable, grégaire et communicatif envers d'autre digimon au sein de divers témoignage. Les relations plus frictionnelles existes et le plus souvent Piedmon fini par tuer l'autre digimon pour avoir volé son "travail" ou toute autre excuse mineur qui lui vienne à l'esprit.
En ce qui concerne sa parenté, Piedmon détestait absolument sa mère et son père. Côte paternelle, Piedmon semblait initialement avoir une faible opinion de son père, prétendant qu'il était "pathétique" et un "fluage". Sa mère était ça toute première victime. Elle a été déclarée froide, abusive, diffamatoire et vitupérant envers lui, hautement attrayante et alcoolique, mais Piedmon affirme que la seule raison pour laquelle il l'a tuée, c'est parce qu'elle lui a demandé de faire la vaisselle pendant qu'elle avait des relations sexuelles avec un clown qui l'a poussé à commettre l'irréparable et son premier meurtre.

Piedmon est un psychopathe pur, présentant tous les traits classiques: un manque complet d'émotion, de remords et de peur. Il n'a pas d'empathie pour ses victimes, et il est facilement en colère. Il a aussi un sens de l'humour très sombre et sadique. Il est un digimon vaniteux et bavard, il va essayer de déconcentrer son opposant, il faut l'ignorer et tout donner pour le battre.


A force de me cotoyer après toutes ses années, il s'approche de la vérité je trouve.. Et enfin, on y arrive. Voilà la description globale de ces sois-disant Lord du mal.

Digimon très intelligent, délirant. Ancien mégalomane, notoirement violent. Ne montre aucun signe de remord pour les crimes commis. Piedmon est en galère sentimentale et souffre de ce fait d'un amour obsessionnel non partagé envers Ladydevimon. Daemon aurait dit :

"C'est qu'un arrogant, trop sûr de lui, qu'il retourne sur terre ! Il a côtoyé nos étoiles pendant notre absence, je vais lui faire côtoyer les enfer ! [...] Il est contradictoire, il désaprouve le viol, mais il cherche à possédé un Harem pour lui tout seul. Piedmon est fascinant pour ses qualité de leader, ses stratégies loufoque et surtout au niveau de son charisme qui n'a rien à envier au mien. Il est resté dans le temps et il a choqué tout le digimonde... Mais maintenant, Piedmon n'est rien de plus qu'un humain digitalisé qui se déguise avec des vêtements clownesques et qui retarde tout le monde, ce n'est pas un gros problème pour le moment."

N'écoute pas ce cher Daemon, c'est mon pè... Un idiot qui devrait se dérider en rigolant de temps en temps. C'est assez... Euh.. Inattendu de sa part cependant, le faite peut-être à mes demande incessantes de mariage envers ladydevimon. Je suis sûre que ces parents et surtout lui y voient un moyen de me contrôler. Qui sais.... Ladydevimon est sans doute la bat-girl la plus belle du digimonde, Mais il est vrai qu'Angewomon ne serait pas mal non plus d'après les rumeurs, il faudra que je regarde pour jouer sur deux tableaux. Pardon mon amour, je suis distrait... En réalité comme tu l'as compris, je me moque pas mal de mon compagnon, vu que je suis ce que votre espèce dénomme un pansexuel à préférence narcissique.


Histoire

On y arrive ! Tu voulais entendre comment un petit et insignifiant Kiimon à Clown connu de tout le Digimonde. Il y a des jaloux et des envieux partout comme les Lord qui ont volé MA presse et tout ça... Mais ce n'est pas grave, tout ce beau monde va s'affaiblir et moi je vais récolter les restes et tout va m'appartenir. Cela sera grandiose comme mon histoire. Attention, prépare tes mouchoirs pour des histoires toutes plus cliché les une que les autres....

Tu sais, mon père me battait quand j'étais petit. Un jour, il m'avait emmené au cirque et j'ai voulu faire pareil que le clown, en faisant tomber mon pantalon, pour le faire rire, rien de plus ! Et il m'a battu de retour chez-nous ! Quand je me suis enfui, j'ai décidé de me mettre à mon compte et je me suis retrouvé avec d'autre digimon malfaisant moralisateurs idiots, ça n'a pas été long avant que je les bute et que je m'en aille avec leur butin. Et c'est ainsi que... Oh ton visage laisse paraitre un filet de sang, je nettoie. Voilà ! Où en était l'histoire déjà ? Pas grave, je recommence.


J'étais un ancien bras droit de la Mafia du digiworld, on avait réclamé ma présence pour reprendre des papiers chez une usine de traitement à technoville et je fus honteusement trahi par mon Boss, uniquement parce que j'étais l'amant de sa femme, une Ladydevimon esquisse. On ferait n'importe quoi pour les femmes, tu le sais bien. On en deviendrait dingue... Je me rappelle très bien de ses yeux à cette Lillymon et à sa forme rouge. Ce n'était pas une Rosemon ?... Roh, je ne sais plus, c'était une bombe au lit, ça tu peux me croire ! Arrête de me regarder avec ces yeux là ! Bon, je me suis encore perdu dans mon histoire.

Bravos....Bon, je recommence ! Il y a longtemps, j'étais un grand chef cambrioleur, un gentleman cambrioleur nommé Myotismon et en principe Technoville n'était qu'une étape. Le but était d'arriver à toy-city pour cambrioler les fêtes et prouver que le mal pouvait profiter de ces idiots d'idéaliste pacifique, un coup simple qui aurait pu rendre mon gang riche et célèbre, mais il est arrivé et... Je suis assoiffé, non, tu n'y as pas droit chérie, c'est du vin ! C'est MON Vin à moi.

Bon, je recommence... J'étais un comique raté, tu sais, ceux qui se produisent dans un cabaret et qui se font hués par les gens après les représentations. J'avais une femme enceinte à ma charge, vous savez. La pauvre Angewomon... Quand j'y repense, mourir dans un accident avec le chauffe-biberon, quelle mort absurde. C'est le même soir où j'ai décidé de faire un coup avec deux virus, deux mecs qui sentaient les problèmes à plein nez, mais le plan aurait pu me rendre riche pour elle à la base, la faire sortir de ce quartier de merde et la faire vivre ailleurs avec le bébé. Aveuglé par la tristesse, j'ai omis plusieurs détails qui ont fait que la D Brigarde est arrivée. Résultat, les deux types sont morts et moi, et bien on connait la suite, Gennai est intervenu et m'a fait tomber dans la cuve où mon ADN à était altéré avec d'autre digimon mort auparavant... Et non, Gennai n'est pas le type de l'histoire d'avant, c'est un digimon ou un humain bizarre ce Gégé, il n'existe plus de toute façon.

Bon, ok voilà une autre histoire. Je me souviens être né au village du commencement. Le digimon maître des lieux était le seul croire en moi. Les autres rigolaient de moi et de mes saut d'humeurs, ils me frappaient. Donc je suis allée retrouver ma mère qui travaillait dans un cirque, une Gatomon qui servait plus d'urinoir à la troupe du cirque. Donc oui, j'ai aussi profité qu'elle ignorais notre rapprochement pour "pissé" aussi peut-être. Mais j'ai fini par la tuer et créer une guerre entre les trapéziste et les clown qui ne pouvait pas se blairer. La fin ? Il ne restait plus grand monde de vivant que je pouvais achever et me servir de leur donner pour évoluer jusqu'au stade de Myotismon. C'est là que j'ai découvert que le diseur de bonne aventure de la troupe...Wizardmon, aveugle et sénile jouait volontairement l'idiot de son côté sénile et que c'était mon père... Je suis vraiment maudit. Ma mère ce tapai tout ce qui arrivait et mon père était un aveugle qui se moquait de tout le monde. Je l'ai tué et il a dit la dernière prophétie juste avant qui m'a bien fait marrer. Ecoute un peu... "Tu seras une malédiction sur le digimonde.. Les enfants se réveilleront la nuit et pleurons ayant toujours ton rire qui résonne dans leurs crânes. Ton héritage ne sera que mort et folie." Et Bam plus de papa. Et double-Bam digivolution finale pour un clown.... C'est incroyable comme il m'a maudit, j'aurais pu devenir comme Daemon. Mais ce n'est pas grave.

Toujours les mêmes histoires à dormir debout, et si on parlait plus tôt de mes innombrables exploits. Par exemple, il y avait ce digimon... J'avais explosé tout le monde, la D brigade était plus en mode "Il ne faut pas dire son nom". J'avais un peu transformé leurs meilleurs agents en porte clef à l'époque... Blabla, oui je triche ! Bref, et là, il y a ce digimon fait en bois qui pointe en forme méga comme moi et qui croit qu'il peut faire son apothéose comme ça ! Ouais je suis ton fils spirituel, je vais prendre ta place. Et si, et écoute moi bien chérie... Il y a bien une chose que je n'aime pas c'est qu'on se moque de moi et qu'on n'ose m'imiter aussi grossièrement. Donc, j'ai pris mes épées et je l'ai frappé jusqu'à trouver du sang, je l'ai découpé pour en faire du petit bois... Assez découpé pour que son petit groupe du dimanche fuis de peur et que je finisse avec son visage dans les mains. Je l'ai posé par terre et éclater avec un gros marteau. Il est revenu depuis et il garde ses distances avec moi.
Où.. Tu sais ? Tu sais ? Je suis genre méga vieux ! Daemon disait avant qu'il se fasse enfermé dans la Dark Area qu'il était au courant pour moi lorsque les digimon commençaient à construire leurs petits villages, on peut même dire qu'il a la rancune tenace. Il m'a frappé mon empire clownesque avant les bons digimon. Je l'ai juste aidé à extériorisé sa colère ce qui le fit chuter dans le Dark Area... Oups, j'ai dit la vérité. Je me souviens aussi que sur chaque image que tu trouves dans les archives de la D brigarde, peu avant une catastrophe horrible, on peut y voir mon visage dans un coin si on n'a l'oeil. Kukukukuku...

Non, je plaisante, en réalité je suis un sale hybride. De digimon et d'humain Comment c'est possible ? Je me souviens bien de votre monde. J'étais un humain, il y a très longtemps, j'avais une voiture. J'avais une belle femme et une maîtresse. Moi ? J'étais un professeur et un coach de ping pong et de basket. Quand j'y repense, c'est peut-être ce sens de la gagne et de la compétition qui font de moi un provocateur adorant les jeux de pouvoir... Plus la résistance et la conccurence est présente, plus j'apprécie le match et les enjeux. J'étais un peu moqueur envers mes élèves, mais je voulais qu'il donne de leurs mieux. Je me souviens avoir lâché ma maîtresse quand ma femme à eux un cancer. Elle... Elle a perdu ses longs cheveux blanc d'albinos et son aura d'Ange, je me souviens bien lui apporter ces fleurs préférées comme les Roses ou le Lys. Je suis resté jusqu'au bout à ses côtés... Elle est morte et quelques jours plus tard, je me suis retrouvé dans le monde digitale avec un digimon et d'autres personnes tout aussi perdu que moi. On n'a lutté à l'époque contre une menace. Mais il s'est passé un truc... Je.. J'ai mes souvenirs confus. Je me souviens tuer ce Myotismon et mourir ensuite.
Le truc c'est que je me souviens aussi de ce Myotismon en terme de vie... Il avait toujours été un lâche, sa femme l'avait laissé alors qu'il n'était qu'un Impmon et il avait élevé leur fils seul. Sauf qu'un jour, le seigneur qui régnait sur le village voulu le prendre pour une guerre. Les soldats se sont moqués de sa lâcheté et humilié le pauvre Impmon. Ce père a réussis à apprendre qu'un digimon avait beaucoup de pouvoir pouvait l'aider ou il pouvait le tuer pour gagner les pouvoirs. Il a fait un voyage d'une journée et d'une nuit, il a tué ce digimon pour devenir un Devimon très puissant... Le matin suivant, avec ses nouveaux pouvoirs, il a protégé son fils qui fut traumatisé de voir son père changé autant en mal. Devimon fini par changer en Myotismon et tout le monde en avait peur, très voir trop protecteur de son fils. Ce dernier, soucieux de vouloir retrouver son père d'autrefois, il réussit à contacter les Royal Knight argumentant que son père n'était pas mauvais dans le fond. Je ne sais pas par quelle magie, ils lui ont filé un objet pouvant créer un seul portail vers votre monde et changer l'utilisateur en humain... Son fils a alors tenté de lui dire de s'y rendre faisant même un marché. Mais, Myotismon voulait garder ses pouvoirs, il ne voulait pas devenir un humain, il ne voulait pas redevenir comme avant, un lâche à la merci du premier venu et il a laissé son fils qui l'insultait partir sans lui. Il a immédiatement regretté sa décision de le pousser et à blâmer les serviteurs Imperialdramon de lui avoir "pris" son fils, même si, dans le fond c'était sa faute de l'avoir laissé partir seul. Jurant d'aller sur terre pour le retrouver. Chaque nuit durant, il a revu les mêmes image de son fils partir.
Finalement, une fois que je l'ai tué et avoir connu le même sort peu de temps après, nos corps ont fusionné tant physiquement que psychologiquement je dirais.. Et boum, défiguré avec les souvenirs de deux vies complétements différentes. Autant dire que le cerveau n'a pas aimé du tout.

Je pense que tu a compris, il m'est arrivé un truc... Je ne sais plus exactement quoi. J'ai des souvenirs contradictoires. S'il faut avoir un passé, autant qu'il existe en plusieurs versions HA HA HA HA HA ! Mais le fait est que je suis devenu cinglé. J'ai compris que le monde n'était qu'une blague monstrueuse et j'ai pété les plombs j'avoue.

Toi ? Tu as fait l'erreur t'éloigner de tes collègues et j'en ai profité... Tu n'es pas bavard, en même temps avec les tendons tranchés et la langue coupée, pas étonnant que tu sembles raplapla comme ça. Mais, je dois avouer que vos livres sont sympa. Tous ces moyens de torture physique... Voilà ce qu'on va faire, je vais attendre quelques jours pour que tu sois en sous-nutrition avant de piéger une de vos escouades... On va jouer tous ensemble à un jeu de survie qui se nomme "le grand Clown et la Débile squad !" Chérie, regarde moi.... Tu ne m'aimes donc pas ? Hey ho... Il y a quelqu'un la-haut ? Regarde moi.... REGARDE MOI ! Voilà, ce n'est pas difficile. Maintenant, laisse-moi encore entendre ta si belle voix de ma lame et de ce sel. Après, on fera le dentifrice et le jus d'orange. Content ?

Informations complémentaires

Stade d'évolution : Méga
Symbole : Folie ~ //SBAFF//

Ligne d'évolution : Kiimon (Bébé) -> Yaamon (Entrainement) -> Impmon (Disciple) -> Devimon (Champion) -> Myotismon  (Ultime) -> Piedmon (Méga) ->  Apocalymon (?)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myotismon
avatarProfil Bélier
Singe
Nombre de messages : 9440
Age : 25
Saison(s) préférée(s) : Adventure et Savers
Personnage(s) préféré(s) : Masaru et Kôji
Digimon(s) préféré(s) : Myotismon, Agumon Savers, Dukemon et Strabimon
Date d'inscription : 09/04/2008

INFOS PERSONNAGE
Nom Personnage: Vincent Valentine
Autres persos: /
Inventaire:
Vampire Lord
Vampire Lord
MessageSujet: Re: Piedmon   Dim 3 Sep 2017 - 0:12
I, Myotismon, approve this ! o/ Attention un grand cinglé est sur le point de peut-être vous croiser in RP !

_________________
"Même si les lendemains sont vides de promesses, Rien ne pourra empêcher mon retour"
LOVELESS, Acte V



Thx to NEO /// Join Smile Smile Love Forever ( ゚ヮ゚)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://communaute-digimon.discutforum.com/t2342-vincent-valentine-blackguilmon http://communaute-digimon.discutforum.com/t2382-journal-de-vincent-valentine#39547
 

Piedmon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communauté Digimon :: AVANT DE RP... :: Entrée du RPG :: Fiches persos :: Fiches validées-