Partagez | .
 

 Ma nouvelle fanfic qui n'a pas encore de titre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Profil
Invité
MessageSujet: Ma nouvelle fanfic qui n'a pas encore de titre.   Sam 25 Sep 2010 - 13:00
[hrp : Alors j'avais envie de commencer une nouvelle fanfic, elle mettra en scène les mêmes personnages que mon ancienne mais en plus âgés, il n'est pas obligé de lire l'autre avant parce que je repars de 0 :p.]


Episode 1 : Un monde dont la beauté ne fait qu'égaler sa cruauté :


C'était un beau jour d'été, dans un parc tout ce qu'il y avait de plus banal. Ce jour-là, Kohan, Sarah et Marie avaient décidé de se promener, ou plutôt, Marie avait décidé d'espionner Kohan et Sarah tandis que les deux tourteraux jouissaient d'un temps radieux.

Kohan est un jeune homme de 19 ans, roux aux vêtements verts, à l'aspect frêle mais qui n'en était pas moins fort. Il était un peu naïf, mais pas stupide, et très sympathique. Il se promenait toujours avec son ordinateur protable partout où il allait, et suivait d'ailleurs des études pour devenir programmeur de jeux vidéos.

Sarah, quant à elle, était sa petite amie, âgée du même âge. Elle était blonde aux yeux marrons, habillée de façon coquette, très gentille, mais assez émotive.Elle avait rencontré Kohan quelques années auparavant : en effet, quand ils étaient plus jeunes, ils avaient un point commun : ils participaient à un club de jeu de rôle axé sur la série digimon : Kohan avait donc un personnage un peu bête lui ressemblant, et accompagné d'un Duckymon, digimon iventé par lui-même, tandis que Sarah jouait elle-même en plus jeune, suivie d'un Hawkmon.

Marie, quant à elle, était la soeur de Kohan. Assez forte tête, elle adorait embêter son frère et trouver des moyens de pression pour le faire chanter, mais en restant assez modérée pour que cela ne dégénère pas. Elle s'énervait facilement, et la patience était loin d'être sa vertu première. Mais elle savait prendre les devants, et était franche avec les personnes qu'elle cotoie. Ce jour-là, elle prenait des photos secrètes de Kohan et Sarah pour les diffuser sur Facebook. Elle avait 17 ans, et était en terminale S. Dans le jeu de rôle digimon qu'ils avaient organisés quelques années avant, elle jouait elle-même en plus jeune, en tant que membre du club des M : en effet, elle et trois de ses amis, à l'époque, avaient fondé ce club, mais ils avaient dû se séparer peu après à cause de déménagements.

Marie faisait donc sa paparazzi tandis que Kohan et Sarah marchaient tranquillement. Le parc était assez peuplé ce jour-là, ce qui était plutôt logique. Sarah et Kohan s'assirent sur un banc, et Sarah s'exclama, enjouie :

« Il fait super beau aujourd'hui !
-Ouep, répondit sobrement Kohan.
-Alors Kohan, elles étaient comment tes vacances à la mer ? »

Marie, pendant ce temps-là, se disait en son for intérieur : « Roh mais il n'y a pas assez d'action, allez passez à l'acte là ! ».

Elle prit une photo quand même, et vit que le flash de la photo se refléta contre une sorte de mur invisible les entourant. Trouvant ce phénomène assez étrange, Marie réessaya. Même effet. Ce mur entourait les deux amoureux et elle-même, mais toutes les personnes qui marchaient aux alentours contournaient inconsciemment ce mur.

Marie reprit encore une photo, et cette fois-là, Kohan la repéra. Il se rua vers le buisson où se trouvait sa soeur, et s'écria :

« Encore toi ! Tu n'as pas fini de nous espionner deux minutes ? Va t'acheter une vie !
-Kohan, regarde ça ! Rétorqua sa soeur. »

Elle prit à nouveau une photo, et Kohan vit très clairement le flash se réfléchir contre le mur invisible. Il déclara, oubliant instantanément que sa soeur les espionnait :

« Fascinant... C'est comme si l'air était un miroir !
-On va vite être fixés ! S'exclama Marie, en prenant un caillou. »

Elle lança le caillou de toutes ses forces contre le mur invisible, et il rebondit dessus.

« Scientiquement parlant, j'ai jamais vu ça ! Souligna Marie.
-Ouais c'est vrai que c'est bizarre ! Ajouta Kohan.
-Mais d'où viennent ces vitres ? Demanda Sarah, un peu apeurée par ce phénomène.
-Aucune idée ! Répondirent Kohan et Marie en coeur. »

Puis tout à coup, le mur devint opaque, et le sol sous les pieds de nos protagonistes disparut. Ils tombèrent alors dans une sorte de faille qui leur parut interminable. Ils hurlèrent de terreur, puis finalement, atterrirent lourdement, mais sans blessures, sur de l'herbe. Trois créatures les fixaient, apparemment contentes : c'était Duckymon, Hawkmon et Terriermon, le digimon du personnage de Marie dans le jeu de rôle. La terreur de nos trois protagonistes se mêla alors avec une énorme stupeur, puisqu'ils reconnurent immédiatement leurs digimons. Duckymon s'avança, et dit d'un ton joyeux :

« Bienvenue dans le digimonde ! Nous vous attendions ! »

La première réaction fut celle de Marie, qui cria :

« Mais c'est impossible ! Vous n'êtes pas réels ! Vous venez d'un jeu de rôle !
-Mais tu vois bien que je suis réel, Marie ! Répondit Terriermon.
-Pitié, dites moi que c'est un rêve, que je vais me réveiller bientôt... »

Kohan pinça sa soeur pour lui faire comprendre que ce n'était malheureusement pas un rêve. Kohan serra Duckymon dans ses bras, en disant :

« J'ai toujours rêvé de te rencontrer, même si tu n'étais que dans mon imagination !
-Mais qu'est-ce que tu racontes Kohan ? Répondit son digimon.»

Finalement, les digimons et les nouveaux digisauveurs profitèrent d'un moment de complicité, puis les digimons donnèrent les digivices aux digisauveurs. Marie posa alors une question qui la taraudait :

« Hormis que nous navigons en plein délire, on est sensés faire quoi ici ? Déjà, on est loin d'avoir 14 ans comme dans le jeu de rôle, et ensuite, on n'est pas aussi téméraires que nos personnages !
-Bah... Je ne sais pas ! Répondit Terriermon très simplement.
-Moi, je sais, déclara une voix qui venait de l'ordinateur de Kohan. »

Kohan ouvrit immédiatement l'écran et apparut Gennai sur l'écran, les trois adolescents s'exclamèrent alors :

« Vous ?!
-Oui, je suis Gennai.
-On sait parfaitement qui vous êtes ! Lança Kohan, vous êtes celui qui avait piégé nos personnages dans le jeu de rôle ! On ne se fera pas avoir cette fois-ci !»

En effet, Gennai, dans le jeu de rôle, était l'un des ennemis de nos digisauveurs, et il les avait piégés méchamment au début.

« Ce n'était qu'un jeu de rôle, comme vous le dites, déclara simplement Gennai en réponse.
-Et ce digimonde, c'est un jeu de rôle peut-être ?! S'énerva Marie, c'est bien trop réel pour moi en tout cas ! Faites-nous rentrer chez nous !
-Malheureusement, je ne peux pas...
-Ah et pourquoi ça ? Vous voulez qu'on vienne vous démolir avant, c'est ça ? Le provoqua Marie, visiblement énervée de ces évènements. »

Gennai expliqua :

« Je sais que vous n'allez pas me faire confiance, mais laissez-moi m'expliquer : actuellement, des failles perturbent votre monde et le digimonde. C'est à cause de l'une d'elles que vous êtes actuellement ici, et j'ai besoin de vous pour réparer ce problème.
-C'est fou comme histoire... Admit Sarah.
-C'est n'importe quoi ouais ! Je suis sûr que quelque part quelqu'un nous filme et qu'on est victimes d'une caméra cachée ! »

Gennai ria puis continua :

« Malheureusement, ce n'est pas si simple. Ce digimonde est issu de l'univers de votre jeu de rôle, mais avec beaucoup de modifications... Ainsi, vous ne croiserez jamais vos personnages, et le monde tel que vous l'avez joué est complètement différent. Ici, il n'y a pas de Pelchamas, pas de cartes pour digivoluer, et pas trois types de digivices différents, juste un : celui que vous avez actuellement. En ce qui concerne les scanners, ils ne sont pas encore apparus...
-C'est bizarre, vous parlez comme si vous étiez extérieur à tout ça et que vous en saviez plus que nous, argumenta Kohan.
-En fait, je ne sais pas pourquoi, mais j'ai été généré, avec ces connaissances, de nulle part, je n'ai pour ainsi dire pas de passé.
-C'est trop farfelu pour moi... Désespéra Marie.
-Enfin bref, votre priorité ici sera de trouver un moyen de colmater les failles. Mais vous ne serez pas seul dans cette quête...
-D'autres personnes vont nous aider oui oui on sait, s'impatienta Marie, c'est cousu de fil blanc votre histoire ! Enfin bref, une fois qu'on aura réglé ce truc, on pourra rentrer chez nous ?
-Je le pense...
-Vous ne savez pas ? Demanda Sarah.
-Je vous l'ai dit, j'ai été créé de nulle part, j'ignore un certain nombre de choses.
-Bon en gros, vous ne servez à rien ! Résuma Marie. Bon, on doit commencer par où ? Je ne vais pas gâcher mes vacances ici ! »

Gennai donna alors des indications détaillées sur la première faille :

« La première faille se trouve dans la ville que vous voyez là-bas. »

En effet, au loin, il y avait une sphère qui entourait une ville ultra-moderne :

« Je ne sais pas exactement comment vous devrez faire pour la colmater, mais vous en êtes capables. Mais faites attention, plus vous vous approcherez d'une faille, plus la réalité autour de vous paraitra étrange, effrayante parfois, bref inhabituelle. En effet, à l'endroit des failles, l'imagination de ceux qui sont autour a tendance à se matérialiser.
-Donc en gros si on a envie d'une voiture elle apparaitra ? Demanda Kohan.
-En gros, oui, mais ce n'est pas si simple : généralement, l'imagination ne se réalsie jamais comme prévu, donc si vous comtpez utiliser la vôtre, faites très attention. Au moindre problème, n'hésitez pas à m'appeler, je vous regarde de là où je suis. »

Nos trois digisauveurs, accompagnés de leurs digimons, se dirigèrent donc vers la ville en question. La distance qui les séparait de cette ville leur parut infinie, d'autant plus qu'au long du trajet, la tension se faisait sentir : comment allaient-ils faire pour boucher la faille ? Pourquoi étaient-ils ici ? D'où venaient ces événements étranges ?

« Halte-là on ne passe pas ! Gronda une voix. »

Nos trois héros étaient arrivés devant l'entrée de la ville : cette dernière étaient confinée dans une sphère géante, et une des seules entrées était celle devant laquelle ils se trouvaient : un Frigimon la gardait. Sarah demanda alors :

« On ne peut pas passer ? Mais pourquoi ?
-Ce n'est pas gratuit ma petite dame ! Expliqua Frigimon avec un petit sourire en coin. »

Marie s'avança alors et cria sur le grand digimon d'une façon téméraire :

« C'est complètement stupide ! Et en quel honneur on doit vous donner des pots-de-vin ?
-Je vous que vous ne savez pas où vous avez mis les pieds...
-Et vous je crois que vous ne savez pas à qui vous faites face ! Allez Terriermon, digivolve-toi ! »

Terriermon regarda sa digisauveuse d'un air interloqué, et répondit :

« Mais je ne peux pas !
-Mais tu ne sers à rien ! Rétorqua sèchement Marie. Enfin bon...
-Vous êtes devant la ville d'Irania, et on a la réputation d'être des escrocs, des menteurs, des manipulateurs, et tout ce que vous voulez. Ici, il n'y a qu'une loi : la loi de la jungle, notre devise est d'ailleurs : Aimer ton prochain, c'est une perte de temps, le voler, c'est bien mieux. »

Marie prit alors son air malin et dit :

« Alors comme ça vous êtes des méchants pas beaux et qui le revendiquent ?
-En effet.
-Et donc vous ne nous laisserez pas passer ?
-Tout à fait.
-Donc vous êtes obligé de nous laisser passer gratuitement. »

Le Frigimon, sidéré, rétorqua :

« Hors de question !
-Mais si, développa Marie, vous croyez que nous sommes des enfants de choeur ? On ne déboursera pas un sou pour passer !
-Ca tombe mal alors, parce que je ne vous laisserai pas passer non plus. »

Marie fit un signe à Kohan, qui comprit ce qu'elle voulait dire. Kohan et Sarah passèrent donc en catimini tandis que Marie discutait avec Frigimon, puis finalement, Marie dit :

« Oh, vous en avez laissé passer deux, ce 'nest pas sérieux ça ! Vous imaginez ce que diraient vos supérieurs s'ils apprenaient cette nouvelle ! Mais ne vous inquiétez pas, je serai discrète... Si vous me laissez passer aussi gratuitement. »

Tout à coup, le Frigimon parut paniqué, voyant sa faute, et laissa finalement passer Marie d'un air renfrogné. Nos trois héros étaient donc dans la ville, et Sarah s'exclama :

« Tu es géniale Marie !
-Ouais ouais, pas mal... Concéda Kohan. »

Ils marchèrent donc, à la recherche de la faille, dans Irania...

[i]
Revenir en haut Aller en bas
Myotismon
avatarProfil Bélier
Singe
Nombre de messages : 9439
Age : 26
Saison(s) préférée(s) : Adventure et Savers
Personnage(s) préféré(s) : Masaru et Kôji
Digimon(s) préféré(s) : Myotismon, Agumon Savers, Dukemon et Strabimon
Date d'inscription : 09/04/2008

INFOS PERSONNAGE
Nom Personnage: Vincent Valentine
Autres persos: /
Inventaire:
Vampire Lord
Vampire Lord
MessageSujet: Re: Ma nouvelle fanfic qui n'a pas encore de titre.   Sam 25 Sep 2010 - 15:33
Faudra que tu trouve un titre hein ? ^^ Sympa en tout cas la nouvelle fic (ou du moins son début).

_________________
"Même si les lendemains sont vides de promesses, Rien ne pourra empêcher mon retour"
LOVELESS, Acte V



Thx to NEO /// Join Smile Smile Love Forever ( ゚ヮ゚)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://communaute-digimon.discutforum.com/t2342-vincent-valentine-blackguilmon http://communaute-digimon.discutforum.com/t2382-journal-de-vincent-valentine#39547
 

Ma nouvelle fanfic qui n'a pas encore de titre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Histoire de la prison Bonne Nouvelle de Rouen
» Nouvelle Star: Lary de Fontaine les Dijon
» Miss NRJ Nouvelle Calédonie 2010
» La nouvelle carte vitale arrive: preparer vos photos
» Nouvelle alerte au tsunami dans le Pacifique, pas de dégâts.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communauté Digimon :: HORS RPG :: Fun & Fans Frontier :: Fan-fics :: Fics Digimon-